Roland-Garros: frustré, Simon cède contre Shapovalov

Paris (AFP) –

Publicité

Le Français Gilles Simon, 54e mondial, a cédé au 1er tour de Roland-Garros face au Canadien Denis Shapovalov, en quatre sets (6-2, 7-5, 5-7, 6-3) tendus au cours desquels il n'a cessé d'exprimer sa frustration.

Le jeune (21 ans) Shapovalov, tête de série N.9, affrontera au deuxième tour l'Espagnol Roberto Carballes, qui s'est défait de l'Américain Steve Johnson.

Devant le président de la Fédération française (FFT) Bernard Giudicelli et quelques spectateurs restés en fin de soirée sur le court central Philippe-Chatrier, Simon, âgé de 35 ans, aura fait le show mais pas forcément avec sa raquette.

"Je ne veux plus jouer un gaucher jusqu'à la fin de l'année!", a-t-il notamment hurlé après s'être fait breaker une 11e fois au total avant de baisser les armes.

Gêné sur son service - seulement 169 km/h de moyenne en première balle - par le retour du gaucher canadien, Simon avait déjà crié la raison de sa frustration à la fin du 2e set, sur un jeu très disputé à 5-5 qu'il a finalement perdu.

"Je suis trop tendu, je ne peux pas servir quand je suis tendu, j’y arrive pas! Et je joue que des gauchers qui me gavent!"

Servant dans la foulée pour le set, Shapovalov vit sa balle fond de court à la limite de la ligne validée par l'arbitre. Simon a alors longuement protesté auprès de l'arbitre, une frustration supplémentaire logiquement suivie par la perte de la deuxième manche.

Sa nervosité ne l'a pas empêché de s'accrocher pour remporter la troisième manche après un superbe rallye. Meilleur en fond de court - 83 points gagnés contre 69 pour Shapovalov - , mais logiquement piégé au filet - 34 points gagnés pour Shapovalov -, l'ex-N.6 mondial a craqué en 3 heures et demie.

"Jouer contre Gilles est très difficile, surtout sur ce court", a réagi Shapovalov, entré une semaine plus tôt dans le Top 10 à seulement 21 ans.