Accéder au contenu principal

Débat Trump - Biden : de nouvelles mesures après un premier face-à-face houleux

Le président républicain, Donald Trump, et son rival démocrate, Joe Biden, se sont affrontés, mardi 29 septembre, à Cleveland, dans l'Ohio, pour le premier des trois débats télévisés programmés en amont de l'élection présidentielle américaine.
Le président républicain, Donald Trump, et son rival démocrate, Joe Biden, se sont affrontés, mardi 29 septembre, à Cleveland, dans l'Ohio, pour le premier des trois débats télévisés programmés en amont de l'élection présidentielle américaine. © Jim Watson, Saul Loeb, AFP
|
Vidéo par : Antoine FENAUX
9 mn

Voulant éviter un nouveau face-à-face abrasif entre les deux candidats à la Maison Blanche, la commission chargée d'organiser les débats électoraux aux États-Unis a annoncé, mercredi, la mise en place de mesures afin d'assurer "une discussion plus cadrée".

Publicité

Au lendemain de l'échange chaotique entre Joe Biden et Donald Trump, la commission chargée d'organiser les débats électoraux aux États-Unis a annoncé, mercredi 30 septembre, la mise en place de mesures afin de "maintenir l'ordre" lors des prochains duels télévisés. 

"Le débat d'hier soir a rendu évident le fait qu'une structure additionnelle devait être ajoutée au format des prochains débats afin d'assurer une discussion plus cadrée", a indiqué dans un communiqué l'organisme indépendant.

>> À lire aussi : Ce qu'il faut retenir du premier débat entre Donald Trump et Joe Biden

À 35 jours d'une élection présidentielle américaine sous haute tension, Donald Trump et Joe Biden ont échangé devant des millions d'Américains invectives, railleries et attaques personnelles, sans que le modérateur de ce duel ne puisse les empêcher de régulièrement se couper la parole. Au point que certains commentateurs ont appelé à l'annulation des prochains débats.

Présidentielle américaine : le premier face-à-face Trump Biden vire au chaos
03:07

Une "honte nationale"

La commission "entend s'assurer que des outils additionnels pour maintenir l'ordre seront en place pour les prochains débats" prévus les 15 et 22 octobre, a-t-elle précisé. La semaine prochaine, les colistiers des deux candidats, le vice-président, Mike Pence, et la sénatrice démocrate, Kamala Harris, débattront ensemble à Salt Lake City.

Le candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden a affirmé, mercredi, que le comportement de son adversaire lors du premier débat était une "honte nationale". "Peut-être que je ne devrais pas dire cela mais la façon dont le président des États-Unis s'est conduit, je trouve que c'est une honte nationale", a déclaré l'ancien vice-président américain lors d'une étape de campagne à Alliance, dans l'Ohio. 

"Non seulement il m'a attaqué moi et ma famille en permanence, mais il a aussi attaqué le modérateur" du débat, a-t-il moqué. Le candidat démocrate à la Maison Blanche est reparti en campagne, sillonnant en train l'Ohio et la Pennsylvanie, terres industrielles où lui-même a ses racines.

De son côté, le président Donald Trump a réagi à la prestation de son adversaire, la jugeant particulièrement "faible". "Il paraissait très faible, il pleurnichait. Nous avons gagné le débat, selon presque tous les sondages que j'ai vus", a-t-il ajouté.  

Présidentielle américaine : "Nous avons gagné le débat", estime Donald Trump
00:26

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.