Accéder au contenu principal

Lewandowski et Harder, des prix UEFA aux airs de Ballons d'Or

Le Polonais Robert Lewandowski sacré meilleur joueur UEFA 2019/2020, à Genève, le 1er octobre 2020
Le Polonais Robert Lewandowski sacré meilleur joueur UEFA 2019/2020, à Genève, le 1er octobre 2020 Robert Hradil UEFA/AFP
4 mn
Publicité

Genève (AFP)

Le Polonais Robert Lewandowski, vainqueur de la Ligue des champions avec le Bayern Munich, et la Danoise Pernille Harder, finaliste chez les dames, ont été sacrés jeudi meilleurs joueurs UEFA 2019-2020, des trophées individuels d'autant plus prestigieux cette saison en l'absence de Ballons d'Or.

Alors que la pandémie de coronavirus a profondément perturbé le calendrier du football mondial en 2020, ces prix remis jeudi à Genève en marge du tirage au sort de la C1 masculine ont des airs de consécration pour ces deux attaquants, qui ont brillé en août et incarné le retour du ballon rond lors des "Final 8" des Coupes d'Europe.

Chez les messieurs, le buteur de 32 ans a pris le dessus sur son équipier Manuel Neuer, 34 ans, élu meilleur gardien de l'année, et sur le milieu belge de Manchester City Kevin de Bruyne, 29 ans, meilleur passeur décisif de la saison en Europe.

"C'est un sentiment incroyable d'avoir ce trophée, j'ai travaillé si dur", s'est réjoui le canonnier polonais, qui rongeait son frein depuis des années derrière le tandem Ronaldo-Messi et rêvait ouvertement de Ballon d'Or.

Ce ne sera pas pour cette année puisque la distinction suprême du foot a été annulée pour la première fois depuis 1956. Le sort du prix Fifa The Best, traditionnel avant-goût du Ballon d'Or, demeure lui en suspens.

- Enfin décisif -

Arrivé de Dortmund en 2014, "Lewy" a empilé 34 buts en Bundesliga et 15 en C1 cette saison, pour devenir l'un des artisans majeurs du quintuplé Championnat-Coupe-C1-Supercoupe d'Europe-Supercoupe d'Allemagne réalisé par les Bavarois.

Monstre de travail et enfin décisif dans les matches couperets, le Polonais a su élargir sa palette de pur numéro 9 pour progresser dos au but et adresser l'an dernier six passes décisives en C1 en plus de ses quinze buts, jusqu'au sacre européen à Lisbonne.

Lui qui rêvait de la coupe aux grandes oreilles "depuis qu'il est petit garçon" surmonte ainsi sa frustration de 2013: alors étoile montante du Borussia Dortmund, Lewandowski avait passé un quadruplé au Real Madrid en demi-finales de Ligue des champions avant de s'incliner en finale... face au Bayern.

Désormais double vainqueur de la C1, Manuel Neuer échoue de son côté à devenir l'un des rares gardiens primés en individuel, depuis l'attribution en 1963 du Ballon d'Or à "l'Araignée noire" russe Lev Yachine.

Pour compléter la razzia du Bayern sur les distinctions, Hans-Dieter "Hansi" Flick a été élu entraîneur de l'année, après avoir été appelé à la rescousse en novembre 2019 pour remplacer Niko Kovac dont il était l'adjoint.

- Drogba honoré -

Chez les dames, l'entraîneur de l'OL Jean-Luc Vasseur l'a emporté en vertu de la victoire des Lyonnaises en finale de Ligue des champions contre Wolfsburg (3-1).

Mais c'est bien l'attaquante danoise Pernille Harder, transférée cet été de Wolfsburg à Chelsea, qui a été sacrée meilleure joueuse, aux dépens de la Française Wendie Renard et l'Anglaise Lucy Bronze, qui venaient pourtant d'atteindre le Graal européen avec l'OL.

Moins connue que Marta, Ada Hegerberg ou Megan Rapinoe, Pernille Harder s'installe ainsi dans le gotha mondial de son sport, quelques semaines après être devenue cet été la joueuse la plus onéreuse du monde en quittant Wolfsburg pour Chelsea, où elle a retrouvé sa compagne Magdalena Eriksson.

"Je suis fière d'amener ma discipline dans une autre dimension", a commenté l'intéressée jeudi au moment de recevoir le trophée de la meilleure attaquante, en plus de celui de meilleure joueuse tout court.

La soirée s'est ouverte sur la remise du "prix du président de l'UEFA" à l'ancien attaquant ivoirien Didier Drogba, vainqueur de la Ligue des champions avec Chelsea en 2012 face au Bayern Munich, après avoir joué pour Le Mans, Guingamp et être devenue une icône marseillaise grâce à sa seule saison 2003-2004.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.