Accéder au contenu principal

Italie: la Fiorentina en ouverture avant un explosif Juventus-Naples

L'attaquant de la Fiorentina Franck Ribéry sur la pelouse de l'Inter Milan en Serie A le 26 septembre 2020
L'attaquant de la Fiorentina Franck Ribéry sur la pelouse de l'Inter Milan en Serie A le 26 septembre 2020 MIGUEL MEDINA AFP/Archives
4 mn
Publicité

Rome (AFP)

La Fiorentina va tenter de se relancer face à la Sampdoria vendredi en ouverture de la 3e journée de Serie A qui proposera dimanche un explosif Juventus-Naples.

Un gros point d'interrogation plane toujours sur le match Genoa-Torino de samedi qui pourrait être reporté après l'annonce de quinze cas positifs au Covid-19 dans le club ligurien, dont onze joueurs.

La Ligue doit trancher ce jeudi, en l'absence de règles claires en Italie sur le maintien ou non d'un match dans ce type de cas. Le Genoa a demandé le report faute d'avoir pu s'entraîner normalement pendant la semaine, outre ses nombreux joueurs positifs et donc d'ores et déjà forfaits.

L'incertitude n'épargne pas Naples, dernier adversaire en date du Genoa, où les joueurs vont être régulièrement testés jusqu'au choc face à la Juve, dimanche en clôture.

Côté terrain, la Fiorentina va tenter de repartir de l'avant vendredi, après sa renversante défaite à San Siro contre l'Inter Milan (3-4) en dépit des caviars de Franck Ribéry et des accélérations de Federico Chiesa.

Face à une Sampdoria déjà dos au mur avec deux revers en deux matches, la Viola est favorite mais s'avance avec deux inconnues non négligeables: comment aura récupéré "FR7", étincelant à Milan mais pas épargné par les défenseurs nerazzurri? Et la fin du mercato approchant ne troublera-t-elle pas trop Chiesa, cité du côté de la Juventus par la presse italienne?

Le (double) feu d'artifice de cette 3e journée est attendu dimanche avec les brûlants Lazio Rome-Inter Milan et Juventus Turin-Naples.

Un premier vrai test pour la puissance de feu de l'armada intériste d'Antonio Conte - neuf buts marqués en deux matches - face à une Lazio qui n'a que quatre jours pour digérer la leçon de réalisme que vient de lui infliger l'Atalanta (1-4) à Rome.

La Juventus, encore en "construction" de l'aveu de son entraîneur Andrea Pirlo après le nul difficilement arraché la semaine dernière face à l'AS Rome (2-2), est elle sur le gril avec la venue de Naples.

L'attaque de feu emmenée par la recrue à 80 millions Victor Osimhen et un Mertens en jambes a fait des étincelles sur les deux premiers matches. La confrontation face au champion en titre, bien que très précoce dans la saison, doit permettre d'en savoir un peu plus sur l'épaisseur de ce Naples en renouveau.

La Juve est privée d'Adrien Rabiot, suspendu après son carton rouge à Rome, mais pourrait retrouver son meneur argentin Paulo Dybala, qui avait repris plus tard en raison d'une gêne musculaire.

Naples, de son côté, est privé pour quelques semaines de Lorenzo Insigne, blessé à une cuisse.

Mais l'entraîneur Gennaro Gattuso espère surtout ne pas devoir se passer d'autres joueurs pour cause de coronavirus, après le match contre le Genoa remporté 6-0. La première série de tests n'a révélé aucun cas positif dans l'effectif, mais l'incertitude va se poursuivre jusqu'à dimanche.

Le programme de la 3e journée (en heures françaises):

Vendredi

(20h45) Fiorentina - Sampdoria Gênes

Samedi

(15h00) Sassuolo - Crotone

(18h00) Genoa - Torino

(20h45) Udinese - AS Rome

Dimanche

(12h30) Atalanta Bergame - Cagliari

(15h00) Parme - Hellas Vérone

Benevento - Bologne

Lazio Rome - Inter Milan

(18h00) AC Milan - Spezia

(20h45) Juventus Turin - Naples

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.