Roland-Garros: Nadal s'économise encore

Paris (AFP) –

Publicité

Rafael Nadal, qui vise un impensable 13e titre à Roland-Garros, a rallié sans peine les huitièmes de finale en ne laissant que cinq jeux à l'Italien Stefano Travaglia, 74e mondial, battu 6-1, 6-4, 6-0 en 1h35 vendredi.

Le N.2 mondial a ainsi imité son rival N.1 Novak Djokovic, qualifié jeudi en 1h23 avec seulement cinq jeux abandonnés au Lituanien Ricardas Berankis. Au tour précédent, Nadal en avait laissé encore moins (quatre jeux) à l'Américain Mackenzie McDonald, loin des neuf jeux glanés par le Biélorusse Egor Gerasimov au 1er tour.

En huitièmes de finale, Nadal affrontera la surprise Sebastian Korda, 213e mondial et issu des qualifications. L'Américain, fils de Petr Korda finaliste à Paris en 1992, a éliminé un autre qualifié, l'Espagnol Pedro Martinez (105e), en trois sets 6-4, 6-3, 6-1.

Accroché au deuxième set, qui a duré autant que les deux autres manches réunies (47 minutes), Nadal a conclu avec autorité en un peu plus d'une heure et demie.

"J'ai joué mon meilleur match cette année à Roland-Garros (comparé aux deux tours d'avant, NDLR), je suis très content de cette victoire, j'espère continuer comme ça", a réagi le Majorquin, sur le court, au micro de Cédric Pioline.

Interrogé sur la facilité avec laquelle il avait franchi les premiers tours, alors qu'il manque encore de rythme après avoir fait l'impasse sur la mini-tournée américaine, Nadal a admis se retrouver dans "une position très étrange".

"Mais je prends les choses du bon côté: j'ai fait beaucoup de choses bien aujourd'hui, je suis monté au service plus souvent, mon service s'améliore", s'est satisfait l'Espagnol. "J'espère continuer à progresser."