Accéder au contenu principal

Roland-Garros: premier 8e de finale en Grand Chelem pour Fiona Ferro

Fiona Ferro face à la Roumaine Patricia Maria Tig au 3e tour de Roland-Garros, le 3 octobre 2020
Fiona Ferro face à la Roumaine Patricia Maria Tig au 3e tour de Roland-Garros, le 3 octobre 2020 Anne-Christine POUJOULAT AFP
3 mn
Publicité

Paris (AFP)

La Française Fiona Ferro, 49e joueuse mondiale, s'est qualifiée pour son tout premier huitième de finale en Grand Chelem en venant à bout de la Roumaine Patricia Maria Tig (59e) 7-6 (9/7), 4-6, 6-0 au troisième tour de Roland-Garros samedi.

Ferro (23 ans) affrontera l'Américaine Sofia Kenin, N.6 mondiale et lauréate de l'Open d'Australie début février, pour une place en quarts de finale. Elle rejoint ainsi en deuxième semaine Caroline Garcia (45e).

"Faire mon premier huitième de finale en Grand Chelem ici, c'est vraiment la meilleure chose qui pouvait m'arriver, mais ce n'est qu'une étape", a réagi Ferro. "J'ai un match dans deux jours, je vais essayer de me préparer et de faire de mon mieux."

La joueuse française n'a plus connu la défaite depuis la reprise post-Covid-19 et enregistre ainsi sa 18e victoire consécutive, après ses succès dans deux tournois de préparation organisés par la Fédération française de tennis en juillet, à Nice et Cannes, et son titre à Palerme début août, le deuxième de sa carrière.

Mais, avant Roland-Garros, elle avait été contrainte à renoncer à la mini-tournée américaine Cincinnati-US Open concentrée à New York et n'avait donc plus joué depuis son sacre sicilien, la faute à un oedème aux côtes.

Samedi après-midi sur le court Central, éclairé dès 16h00, Ferro a dû ferrailler pendant près de trois heures (2h48 précisément) pour se débarrasser de Tig. Rien que le premier set, qui a donné lieu à une bataille acharnée entre les deux joueuses, s'est étiré pendant 1h23.

Finir par le perdre n'a pas découragé la Roumaine, qui a même surpris Ferro en fin de deuxième manche pour égaliser.

Mais Ferro a tenu bon et ne lui a plus laissé le moindre jeu ensuite, notamment en ayant recours à quelques amorties bien touchées.

"C'était vraiment un match très difficile sur le plan physique et mental, mon adversaire n'avait pas du tout le même style de jeu qu'au tour précédent, je devais vraiment travailler sur chaque point, elle ne m'en a pas donné beaucoup, je suis très contente de m'en être sortie", a-t-elle commenté.

En ralliant le troisième tour jeudi, Ferro avait égalé son meilleur résultat en Grand Chelem jusque-là.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.