Tempête Alex : plusieurs personnes portées disparues dans les Alpes-Maritimes

Cette vue aérienne prise le 3 octobre 2020 montre la ville de Saint-Martin-Vesubie, sous les eaux, dans le sud-est de la France, après de fortes pluies et des inondations qui ont frappé le département des Alpes-Maritimes.
Cette vue aérienne prise le 3 octobre 2020 montre la ville de Saint-Martin-Vesubie, sous les eaux, dans le sud-est de la France, après de fortes pluies et des inondations qui ont frappé le département des Alpes-Maritimes. © Valery Hache, AFP

Après le passage de la tempête Alex en Bretagne, les intempéries ont violemment frappé le sud-est de la France. Plusieurs personnes sont portées disparues, parmi lesquelles deux pompiers et un gendarme.

Publicité

Les recherches ont repris, samedi 3 octobre, dans les Alpes-Maritimes, pour retrouver huit personnes officiellement portées disparues après les violentes intempéries qui ont détruit des maisons et isolé certains villages de l'arrière-pays niçois. Parmi les disparus figurent deux pompiers et un gendarme. 

Le maire de Nice, Christian Estrosi, a évoqué, en fin de matinée, un "désastre sans précédent depuis plus d'un siècle", après avoir survolé la zone sinistrée de la Haute-Vésubie en hélicoptère.

De son côté, le Premier ministre Jean Castex, a indiqué qu'il se rendrait dans les Alpes-Maritimes, théâtre de graves intempéries, "dès que les conditions opérationnelles le permettront", alors que neuf personnes au moins étaient portées disparues après des pluies diluviennes et des crues brutales.

"Je me rendrai auprès de nos forces de sécurité et secours dans les Alpes-Maritimes avec le ministre de l'Intérieur, dès que les conditions opérationnelles le permettront. L'État est aux côtés des sinistrés et de tous ceux qui leur portent secours avec courage et dévouement", a annoncé le chef du gouvernement sur Twitter.

"Un an de pluie en 12 heures"

"Il est tombé un an de pluie en 12 heures", a déclaré Alix Roumagnac, directeur de Predict Services, une filiale de Meteo France. La rivière Vésubie a enregistré une crue de plus de sept mètres par endroits, a-t-il précisé sur France Info.

Selon Jérémy Crunchant, directeur de la protection civile des Alpes-Maritimes, les précipitations ont été plus abondantes que celles du 3 octobre 2015, qui avaient fait 20 morts dans la région de Cannes.

"Des communes coupées du monde"

Plus de 700 pompiers sont mobilisés sur le terrain et près de 150 renforts sont en route. Des hélicoptères ont décollé, samedi matin, pour effectuer des reconnaissances, alors que la météo est désormais plus favorable, Météo-France ayant levé sa vigilance rouge sur ce département du Sud-Est de la France.

"Le retour pluvieux va commencer à se décaler lentement vers l’est en cette fin d’après-midi, mais avec des pluies restant continues et localement assez fortes sur les Côtes d'Armor", a indiqué sur son site l'organisme de météorologie, ajoutant qu'"on attend, pour la journée de samedi, sur ce département, des cumuls de 30 à 50 mm".

Enfin, environ 21 000 foyers étaient toujours privés d'électricité en Bretagne, majoritairement dans le Morbihan, a indiqué Enedis. "Ce samedi, plus de 1 200 salariés d'Enedis et d'entreprises partenaires sont mobilisés", souligne le gestionnaire du réseau.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine