L1: Lille veut ajouter l'efficacité à sa solidité, Jonathan David attendu

Lille (AFP) –

Publicité

Dauphin de Rennes avant la 6e journée de Ligue 1 grâce à sa solide défense, Lille tourne bien malgré le manque d'efficacité de sa nouvelle paire d'attaquants composée de Jonathan David et Burak Yilmaz. Les deux sont attendus à Strasbourg, dimanche (15h00).

Face à un adversaire qui possède l'une des défenses les plus perméables du championnat (10 buts encaissés), les Nordistes devraient avoir des opportunités. Encore faudra-t-il les conclure.

Avec six buts inscrits en cinq rencontres, les hommes de Christophe Galtier n'affolent pas les compteurs. "Je pense que notre bon début de saison est lié à notre assise défensive et notre organisation. On n'a concédé que deux buts, les deux sur coups de pieds arrêtés alors que nous menions au score", a rappelé l'entraîneur.

Cela ne l'empêche pas d'en attendre encore plus de ses attaquants sur le plan du travail défensif, condition nécessaire pour jouer avec un bloc haut. Un domaine où la paire composée de Loïc Rémy et Victor Osimhen, tous deux partis au mercato, avait rapidement trouvé des habitudes.

"C'est une question de coordination, je n'ai rien à dire sur leur volonté de faire les efforts", a précisé Galtier, qui ne dévie plus d'un système en 4-4-2 où les complémentarités sont essentielles.

Important pour l'équilibre collectif, ce réglage n'est pourtant pas le plus attendu côté nordiste. C'est en effet dans la capacité à marquer que Jonathan David et Burak Yilmaz, les deux nouveaux venus de l'été, tardent à répondre aux attentes.

- Un seul but pour le duo d'attaque -

Le premier, transfert record de l'histoire du club (27 M EUR), a favorisé le but contre son camp de Nicolas Pallois contre Nantes (2-0) il y a une semaine mais n'a pas encore débloqué son compteur personnel. Son compère vient lui de le faire, mais sur penalty en fin de match face à des Nantais qui poussaient pour égaliser.

Pour l'instant, la différence a été faite par Jonathan Bamba et Luiz Araujo, auteurs de deux réalisations chacun...alors qu'ils n'en avaient cumulé que trois à eux deux la saison dernière. Des sauveurs inattendus, dont rien ne dit qu'ils pourront garder le rythme. D'autant que le Brésilien fait partie des joueurs courtisés et pourrait s'en aller avant la clôture du mercato lundi soir.

Le binôme d'attaque, qui part avec une nette avance sur la concurrence aux yeux du staff technique, va donc devoir prendre le relais.

"Ce qui est important, c'est de se créer des occasions. On le fait de plus en plus, sans être efficace, mais à un moment nos attaquants vont les convertir. Automatiquement, séance après séance et match après match, on va s'améliorer sur le plan offensif", a assuré Galtier.

"Conservons cet état d'esprit de ne pas vouloir se tromper dans le +process+ en se disant qu'il faut attaquer en nombre et se découvrir. Restons solides et je suis convaincu que notre qualité devant permettra de faire des différences", a-t-il ajouté.

Avec trois victoires et deux nuls, Lille peut travailler dans la sérénité avant l'arrivée des joutes européennes. Placé dans le groupe du Sparta Prague, du Celtic Glasgow et de l’AC Milan en Ligue Europa, le club nordiste espère sortir des poules.

Mais l'objectif principal reste le podium en Ligue 1, et la qualification en Ligue des champions qui va avec. D'où une obligation de faire tourner qui pourrait bousculer la hiérarchie...ou accélérer le réveil de sa paire d'attaquants.