Accéder au contenu principal

Liège-Bastogne-Liège: enfin la bonne pour Alaphilippe ?

Julian Alaphilippe en or aux Championnats du monde de cyclisme sur route, à Imola, le 27 septembre 2020
Julian Alaphilippe en or aux Championnats du monde de cyclisme sur route, à Imola, le 27 septembre 2020 Marco BERTORELLO AFP/Archives
4 mn
Publicité

Liège (Belgique) (AFP)

Oubliés les rendez-vous manqués? Julian Alaphilippe se présente à Liège-Bastogne-Liège en habits de lumière, avec un maillot irisé à étrenner et l'espoir d'enfin étreindre la Doyenne.

Au-dessus de la concurrence à Imola il y a une semaine, le nouveau champion du monde, qui a pris le "temps de bien digérer les émotions et l'effort", a encore faim.

"Je vais voir comment j'aurai récupéré. Mais en tout cas, je pense être dans une grande forme", annonce le Français qui a une histoire à conclure avec Liège.

Un Monument taillé pour lui, où il a brillé (2e en 2015, 4e en 2018) sans pouvoir encore l'emporter.

- Favori N. 1 -

"Clairement, l'homme fort, c'est Julian", désigne sans hésitation son compatriote Benoît Cosnefroy, deuxième de la Flèche Wallonne mercredi, interrogé par l'AFP.

"Avec le maillot de champion du monde, ce sera le grand favori", confirme le Suisse Marc Hirschi, victorieux à Huy.

"Mais après un titre mondial, la récupération n'est pas toujours optimale", observe le médaillé de bronze à Imola.

Une superstition dans le peloton prête aussi une malédiction au maillot arc-en-ciel.

"Il y a une légende mais c'est une chose à laquelle je ne pense pas du tout", balaie Alaphilippe qui a mis toutes les chances de son côté en faisant l'impasse sur la Flèche Wallonne, dont il était double tenant du titre.

D'autres ont imité le champion du monde en faisant une croix aussi sur la première classique ardennaise en milieu de semaine pour souffler --ou parce que la course ne leur convenait pas.

C'est le cas de l'Allemand Maximilian Schachmann, 9e au Mondial à Imola et sur le podium de Liège en 2019, qui sera l'un des favoris. Mais aussi du grand battu du Tour de France, Primoz Roglic (2e), pas loin du but au championnat du monde (6e) et qui découvrira le Monument ardennais.

A l'image du Slovène, la concurrence sera plus relevée que d'ordinaire à Liège. La proximité avec le Tour dans ce calendrier condensé par le Covid-19, a lissé le niveau entre chasseurs de classement général et de classiques.

Sans remonter à Bernard Hinault voire Eddy Merckx, des coureurs de grands tours se sont déjà imposés dans la Doyenne (Andy Schleck, Alexandre Vinokourov...) mais celle-ci, disputée d'ordinaire fin avril, n'est généralement pas la priorité de leur saison.

La pandémie, en décalant "LBL" deux semaines après la conclusion du Tour de France, a redistribué les cartes.

- Casting 5 étoiles -

"C'est une course qui convient aussi aux coureurs de classement général du Tour comme Richie (Porte), (Tadej) Pogacar, (Primoz) Roglic aussi, confirme à l'AFP Marc Hirschi. Liège est une meilleure course que la Flèche pour eux".

Neuvième à Huy, le dernier maillot jaune à Paris, Tadej Pogacar, s'était déjà classé 18e de la Doyenne en 2019. "C'est une course qui me correspond un peu mieux", se projetait déjà le Slovène mercredi.

A ce plateau cinq étoiles, compilant champion du monde, vainqueur du Tour, N.1 mondial (Primoz Roglic) et champion olympique (Greg Van Avermaet) est venu s'ajouter l'invité surprise Mathieu van der Poel.

Etincelant dans le Binckbank Tour où il a renversé le classement général et s'est adjugé l'étape samedi, "MVDP" s'est engagé à la dernière minute pour Liège-Bastogne-Liège, qu'il disputera pour la première fois.

Reste à voir s'il restera du jus au champion des Pays-Bas, parti seul à 50 kilomètres de l'arrivée, pour contrarier les plans d'Alaphilippe le lendemain dans Liège-Bastogne-Liège.

"Un jour, j'espère, j'arriverai à gagner", a lâché vendredi en forme de prière le Français à propos de la Doyenne, une des courses qu'il "rêve de remporter".

Jeudi, quand le nouveau porteur du maillot irisé a rejoint l'hôtel de son équipe pour préparer la Doyenne, un arc-en-ciel surplombait la ville de Liège. Un heureux présage ?...

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.