Roland-Garros: la favorite Simona Halep balayée par Iga Swiatek en 8es

Paris (AFP) –

Publicité

La favorite Simona Halep, 2e mondiale, a été balayée dimanche en 8es de finale de Roland-Garros par la jeune Iga Swiatek (54e) 6-1, 6-2 et en 1h08.

Pour son premier quart de finale en Grand Chelem, Swiatek affrontera l'Italienne Martina Trevisan (159e), issue des qualifications, qui a créé la surprise en éliminant la Néerlandaise Kiki Bertens (8e) 6-4, 6-4.

La Polonaise de 19 ans, qui n'avait tenu que trois quarts d'heure l'an dernier face à Halep déjà en 8es pour sa première participation aux Internationaux de France, a ainsi pris une éclatante revanche.

"Je n'avais pas d'expérience, c'était mon premier match sur un grand court, j'étais très stressée, s'est-elle remémoré. J'ai fait beaucoup de progrès depuis, parce que j'ai joué quelques grands matches, contre Simona (Halep), Naomi (Osaka), (Caroline) Wozniacki, ça m'a beaucoup aidé et je gère mieux la pression maintenant."

Effectivement, dimanche, Swiatek a joué sa chance de bout en bout, se montrant très agressive du premier au dernier point. Elle a notamment réussi 30 coups gagnants et n'a commis que 13 fautes directes.

"Tout a fonctionné aujourd'hui, j'étais tellement concentrée, je me surprends moi-même d'avoir fait ça", a-t-elle commenté.

Depuis le début du tournoi, Swiatek s'est montrée expéditive face à toutes ses adversaires prises à la gorge: en quatre matches, elle n'a passé en moyenne que 1h08 sur le court et n'a pas encore concédé le moindre set.

"C'est mon tournoi préféré, j'ai toujours adoré jouer ici, en juniors déjà. C'est un rêve qui devient réalité pour moi cette semaine et j'espère que ça va durer encore", a ajouté la joueuse, dont le meilleur résultat en Grand Chelem était jusqu'à présent d'avoir atteint trois fois les 8es de finale, à Roland-Garros (2019 et 2020) et à l'Open d'Australie (2020).

Elle avait atteint son meilleur classement WTA (48e) après son parcours à Melbourne. A l'US Open, elle a été éliminée au 3e tour.

De son côté, Halep était la favorite du tournoi, surtout en l'absence de la lauréate 2019 et N.1 mondiale Ashleigh Barty. Lauréate en 2018 et finaliste en 2014 et 2017, son statut s'était encore raffermi avec les éliminations de nombreuses concurrentes comme Karolina Pliskova, Garbiñe Muguruza ou encore Serena Williams.