Accéder au contenu principal

Roland-Garros: les conditions "favorisent" Djokovic, estime Toni Nadal

3 mn
Publicité

Paris (AFP)

Toni Nadal n'entraîne plus son neveu Rafael mais, depuis Majorque, il suit de près son évolution à Roland-Garros où l'Espagnol vise un 13e titre. Et il estime que les conditions automnales inhabituelles du tournoi "favorisent" Novak Djokovic.

"Quand la balle est vive, Rafael parvient à le déborder, mais là ça va être plus difficile", a-t-il expliqué lundi dans un entretien téléphonique avec l'AFP, à la veille du quart de finale du N.2 mondial contre le jeune Italien Jannick Sinner.

Q: Comment Rafael s'est-il adapté aux conditions inhabituelles de ce tournoi, froid, humidité, nouvelles balles rendues plus lourdes par la pluie ?

R: "Je trouve que Rafael est assez bien. Il est arrivé avec des incertitudes parce que c'est l'année où il a le moins joué avant le tournoi. Au 3e tour contre (Stefano) Travaglia, il a bien joué. Mais dimanche (contre Sebastian Korda), il y avait trop de vent pour qu'on puisse vraiment juger son jeu."

Q: Quels changements veut-il apporter à son jeu ?

R: "Comme les conditions changent, il faut imposer son style de jeu. Pour gagner un point, il faut le préparer plus longtemps. Lors des précédentes éditions, Rafael était très efficace sur les points de moins de 9 coups. Cette année, les échanges sont un peu plus longs. Le coup lifté n'est pas aussi efficace. Alors comme tous les autres joueurs, il utilise un peu plus l'amortie."

Q: Qui sont les favoris, selon vous ?

R: "Djokovic, Rafael et Thiem, même si ce dernier a un peu perdu ses nerfs dimanche (lors de son match en 5 sets contre le Français Hugo Gaston, 239e mondial). Sa frappe est très efficace quand il y met beaucoup d'intensité, mais là il n'était pas si bon et il laissait la possibilité à son adversaire de varier le jeu".

Q: Djokovic semble s'être parfaitement adapté à ce Roland-Garros automnal, non ? R: "Il est très solide. Je pense que c'est lui qui est le plus favorisé par les nouvelles balles. Quand la balle est vive, Rafael parvient à le déborder, mais là ça va être plus difficile."

Q: L'adversaire de Nadal en quarts sera Jannick Sinner qui, à 19 ans, est le premier joueur à atteindre les quarts dès sa première participation à Roland-Garros depuis Rafael en 2005. Comment le jugez-vous ?

R: "Il a tout pour devenir l'un des meilleurs joueurs de la prochaine génération. Il est à coup sûr candidat à devenir N.1 mondial. Ce sera difficile pour Rafael, mais il a les qualités pour gagner. Dimanche contre (Alexander) Zverev, Sinner a été au-dessus pendant toute la partie. Zverev n'a pas joué à un très haut niveau, mais Sinner est un très bon joueur."

Propos recueillis par téléphone par PABLO MELIAN

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.