XV de France: cinq bizuths en Bleu

Marcoussis (France) (AFP) –

Publicité

Cinq nouveaux visages, zéro sélection. Fabien Galthié a convoqué cinq "bizuths" pour préparer France - pays de Galles, le 24 octobre au stade de France, dont deux véritables novices, George-Henri Colombe Reazel et Olivier Klemenczak, jamais appelés auparavant dans le groupe élargi des 42.

. Arthur Retière (La Rochelle, ailier)

Attention tueur! Arthur Retière, 21 ans, est un "serial marqueur". Un ailier supersonique avec du punch et des appuis dévastateurs. Le tout condensé dans un format riquiqui (1m70, 72 kgs). Le Rochelais, fils du DTN Didier Retière, aurait pu connaître sa première sélection en début d'année puisqu'il était dans le groupe des 42. Le meilleur marqueur d'essais de la saison dernière en Top 14 peut désormais rêver d'une première cape car la concurrence de Vincent Rattez (Montpellier, 5 sélections) et Teddy Thomas (Racing 92, 19 sélections) ne semble pas insurmontable.

Pas plus que celle de Gaël Fickou (Stade français, 55 sélections), le capitaine de la défense bleue. Habituel centre, Fickou avait en effet dépanné à l'aile contre le pays de Galles et l'Ecosse. Retière, international U20, a donc dû attendre son tour. Ce sera peut-être dès la fin du mois d'octobre.

. George-Henri Colombe Reazel (Racing 92, pilier)

A 22 ans, le pilier du Racing 92 effectue un début de saison plus que probant. Titulaire en Coupe d'Europe, face à Clermont (36-27) en quart puis les Saracens (19-15) en demie, Colombe Reazel a visiblement convaincu le staff des Bleus.

Fabien Galthié l'a d'ailleurs confié, "il est dans les radars depuis un moment". Il faut dire que le colosse (1,93 m, 130 kgs) est solide. "Si Laurent Travers lui fait confiance au Racing, ce n'est pas un hasard", insiste Galthié. "Il a été formé aux joutes de la Pro D2 (Nevers) et ce parcours me plaît. Il rentre logiquement dans notre groupe et aura, dans un futur proche, la possibilité de se développer", ajoute le patron des Bleus.

. Killian Geraci (Lyon, deuxième ligne)

C'est un habitué de la liste des 42. Après avoir longtemps été réserviste, le deuxième ligne du LOU a été appelé par Fabien Galthié dans les 31. Pas sûr cependant que le géant rouquin (2 m) de 21 ans ne parvienne à faire son trou.

Devant lui, les "Springboks" des Bleus Bernard Le Roux (Racing 92, 41 sélections) et Paul Willemse (Montpellier, 9 sélections) semblent inamovibles. Tout comme le polyvalent François Cros, titulaire indiscutable en troisième ligne. Le Toulonnais Romain Taofifenua (30 ans, 17 sélections) paraît également certain par son expérience et son abattage. Mais Geraci le dit lui même: il est là pour apprendre.

. Selevasio Tolofua (Toulouse, troisième ligne)

Dans la famille Tolofua, il y a Abraham, l'oncle, solide pilier de Béziers et Montferrand. Les Bleus connaissent aussi Christopher, le frère aîné, talonneur de Toulouse, de Toulon et des Saracens.

Marcoussis va donc découvrir Selevasio, troisième ligne de son état. A 23 ans, le petit dernier s'est construit petit à petit, à force de persévérance. A Toulouse, il s'est imposé dans un effectif XXL, grattant sa place comme les ballons, forgé dans le travail et l'exigence. Un potentiel et un sérieux qui plairont certainement au staff des Bleus.

. Olivier Klemenczak (Racing 92, centre)

"Bon et régulier." Interrogé à propos du centre du Racing 92, Fabien Galthié n'a pas fait dans l'emphase. Mais sa complémentarité avec son coéquipier au Racing 92, et titulaire indiscutable en Bleu, Virimi Vakatawa, a visiblement joué.

"On l'avait dans notre liste depuis notre prise de fonctions. Il enchaîne les performances. On voulait quatre centres et la blessure de Hériteau nous pousse à donner sa chance à Klemenczak", a expliqué Galthié. A 24 ans, il n'a plus qu'à la saisir.