Accéder au contenu principal

Roland-Garros 2020 : l'Américaine Sofia Kenin et la Polonaise Iga Swiatek en finale

L'Américaine Sofia Kenin s'est qualifiée jeudi pour sa première finale de Roland-Garros.
L'Américaine Sofia Kenin s'est qualifiée jeudi pour sa première finale de Roland-Garros. REUTERS - CHARLES PLATIAU
4 mn

En finale de Roland-Garros, l'Américaine Sofia Kenin, 6e mondiale et lauréate de l'Open d'Australie 2020, affrontera samedi la Polonaise Iga Swiatek (54e) qui n'avait encore jamais atteint ce stade dans un Majeur.

Publicité

L'affiche de la finale dames de Roland-Garros est enfin connue. Elle opposera samedi l'Américaine Sofia Kenin, 6e mondiale et lauréate de l'Open d'Australie 2020, à la Polonaise Iga Swiatek (54e), novice à ce stade d'une grande compétition.

En demi-finale, jeudi 8 octobre, Sofia Kenin (21 ans) a battu la Tchèque Petra Kvitova (11e) 6-4, 7-5 en 1 h 45, tandis que Iga Swiatek est devenue à 19 ans la deuxième Polonaise à accéder à une finale en Grand Chelem dans l'ère Open, en écartant la qualifiée argentine Nadia Podoroska (131e) 6-2, 6-1.

"Je savais que je devais jouer mon meilleur tennis pour gagner, je suis super fière de moi, c'était un super match", a commenté Sofia Kenin, qui peut désormais rêver d'un second sacre majeur cette année. "Absolument, je l'ai fait en Australie donc... J'ai eu des matchs vraiment difficiles ces deux dernières semaines, je suis tellement excitée d'être en finale, c'est juste incroyable", a commenté l'Américaine assurée de retrouver le 4e rang du classement WTA, voire d'atteindre le 3e en cas de victoire samedi.

L'an dernier, pour sa deuxième participation au Majeur parisien, Sofia Kenin avait battu sa compatriote Serena Williams au 3e tour avant de chuter en 8es face à la future lauréate australienne Ashleigh Barty. Au total, depuis son arrivée sur le circuit principal en 2018, elle n'avait gagné que 6 matches sur terre battue, pour 11 défaites, avant l'édition 2020 de Roland-Garros.

Une première pour Swiatek

De son côté, à 19 ans, Iga Swiatek ne compte encore aucun titre à son palmarès. Avant la finale de Roland-Garros, elle n'en avait atteint qu'une sur le circuit WTA, à Lugano, en Suisse, en 2019. Mais elle s'est montrée irrésistible depuis le début de la quinzaine parisienne. Elle n'a pas cédé le moindre set en six matchs et n'a laissé échapper que moins de quatre jeux en moyenne par match (3,9 exactement).

Elle a fait tomber d'entrée la finaliste sortante, la Tchèque Marketa Vondrousova. Puis s'est offert la tête de série n°1 Simona Halep (6-1, 6-2) en huitièmes de finale. La native de Varsovie est d'ores et déjà assurée de faire son entrée dans le top 25 avec sa qualification pour la finale (24e). Elle se fera même une place dans le top 20 en cas de sacre samedi.

Sur le court central jeudi après-midi, elle n'a laissé aucune chance à Podoroska. L'Argentine de 23 ans, première joueuse issue des qualifications à s'être hissée dans le dernier carré de Roland-Garros, ne s'est jamais vraiment libérée, comme en témoignent ses 20 fautes directes commises, pour seulement six coups gagnants. Avant cette édition 2020 de Roland-Garros, la Polonaise n'avait jamais dépassé les huitièmes de finale en Grand Chelem. Et elle est la septième joueuse non tête de série à atteindre la finale du Grand Chelem parisien.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.