Accéder au contenu principal

Cyclisme : Paris-Roubaix annulé en raison du Covid-19, une première depuis 1942

Le peloton roulant groupé sur un des secteurs pavés de l'édition 2017 de Paris-Roubaix, le 9 avril 2017.
Le peloton roulant groupé sur un des secteurs pavés de l'édition 2017 de Paris-Roubaix, le 9 avril 2017. © AFP
4 mn

La mythique course cycliste Paris-Roubaix, déjà repoussée de avril à octobre, est annulée en raison du classement de Lille en zone d'alerte maximale au Covid-19. C'est la première fois depuis 1942 que "la reine des classiques" est annulée.

Publicité

Le Covid-19 a finalement eu raison de Paris-Roubaix. L'édition 2020 de la "reine des classiques", prévue le 25 octobre après un premier report, a été annulée vendredi 9 octobre en raison de la situation sanitaire. La grande course des pavés a fait les frais des nouvelles restrictions prises pour freiner l'aggravation de l'épidémie de Covid-19 dans le nord de la France. C'est la première fois qu'elle est annulée depuis 1942.

L'annonce survient au lendemain du classement de Lille, à partir de samedi, en zone d'alerte maximale par le ministre de la Santé, Olivier Véran. Ce classement, déjà valable pour Aix-Marseille et Paris, implique des mesures sanitaires renforcées, comme la fermeture d'événements et d'établissements recevant du public.

La décision a été prise "à la demande du préfet du Nord et de la région des Hauts-de-France", a expliqué ASO l'organisateur, à la suite de "l'annonce d'Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, plaçant la métropole européenne de Lille en zone d'alerte maximale".

"Nous sommes déçus et tristes de devoir renoncer à la 'reine des classiques'", a déclaré à l'AFP le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, organisateur de Paris-Roubaix. "Mais nous comprenons et acceptons évidemment la décision du préfet. La priorité va à la santé des personnes".

Célèbre pour ses secteurs pavés, dont le plus connu est la trouée d'Arenberg, Paris-Roubaix, qui a été créé en 1896, est l'un des cinq classiques "monuments", les cinq plus grandes courses d'un jour hors championnat du monde, de la saison cycliste.

La première édition féminine également annulée

Au printemps dernier, la 118e édition de la classique avait été reportée du 12 avril au 25 octobre, selon le calendrier mis au point par l'Union cycliste internationale (UCI) pour tenir compte de la pandémie de Covid-19.

La première édition de Paris-Roubaix féminin est également annulée, ont précisé les organisateurs qui ont donné rendez-vous au 11 avril 2021, la date inscrite au calendrier de l'année prochaine.

Des cinq monuments, trois ont pu avoir lieu (la Milan-Sanremo, le Tour de Lombardie, Liège-Bastogne-Liège). Le Tour des Flandres, le pendant flamand de Paris-Roubaix qui emprunte également des secteurs pavés, est prévu le 18 octobre avec, pour tête de liste, le champion du monde en titre, le Français Julian Alaphilippe, qui découvrira la course belge.

Si les plus grandes épreuves de la saison, à savoir les "monuments", le championnat du monde, le Giro et, par-dessus tout, le Tour de France, ont pu avoir lieu jusqu'à présent malgré la pandémie, de nombreuses courses ont dû être annulées cette année.

À ce jour, Paris-Roubaix est la plus prestigieuse des épreuves rayées du programme 2020. Le 25 octobre, la grande classique était programmée en même temps que la dernière étape du Giro à Milan et la 6e étape de la Vuelta se terminant sur le col pyrénéen du Tourmalet.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.