Accéder au contenu principal

MotoGP: Quartararo à domicile au Mans pour garder l'ascendant

Le pilote Yamaha-SRT Fabio Quartararo vainqueur du Grand Prix de Catalogne à Montmeló, le 27 septembre 2020
Le pilote Yamaha-SRT Fabio Quartararo vainqueur du Grand Prix de Catalogne à Montmeló, le 27 septembre 2020 LLUIS GENE AFP/Archives
4 mn
Publicité

Le Mans (AFP)

Devant le public du Mans durant "son" Grand Prix, Fabio Quartararo a l'occasion ce week-end de défendre sa place de leader au championnat du monde MotoGP et même d'accroître son avance alors qu'il reste six manches à disputer.

"C'est toujours spécial d'arriver dans ce Grand Prix, parce que ça n'est pas comme en Espagne ou en Italie où ils en ont normalement plusieurs (GP nationaux ndlr). Nous, on en a qu'un seul donc il faut vraiment en profiter et je compte bien le faire cette semaine", a déclaré le pilote Yamaha.

Mais ce GP de France se disputera dans des conditions inhabituelles: il n'y aura sur le circuit sarthois que 5.000 spectateurs pour l'occasion, un nombre limité par la pandémie de coronavirus.

"On a de la chance de garder notre GP national. Il manque énormément de public, mais on peut voir que beaucoup de courses ont été annulées dans beaucoup de pays et je pense qu'on peut être très contents de faire le GP de France", a ajouté le jeune Niçois (21 ans).

Les spectateurs ne seront en outre présents que dimanche pour la course et dispersés dans les tribunes qui font face aux stands sur le circuit Bugatti.

Après huit épreuves, "El Diablo" n'a que huit points d'avance sur l'inattendu Joan Mir et sa Suzuki. Le Français a gagné trois fois cette saison alors que l'Espagnol, 23 ans, n'a encore jamais remporté de course dans la catégorie-reine, mais il compte une victoire sur le Bugatti en 2017, l'année de son sacre en Moto3.

- Météo maussade -

"Pour l'instant, je me concentre sur obtenir les meilleurs résultats possibles pour amasser des points", a souligné Mir qui ne se voit pas champion tant qu'il n'aura pas gagné une course.

"Le Mans est une piste que j'aime bien mais avec le temps cela pourrait être très difficile cette année pour tout le monde", a-t-il prévenu.

Car la météo ne s'annonce pas bonne. Fraicheur et averses possibles pour dimanche pourraient rebattre les cartes et favoriser des pilotes à l'aise sur une piste mouillée ou humide comme l'Australien Jack Miller (Ducati-Pramac), actuellement 6e au championnat.

Un autre pilote aura à coeur de briller devant son public, Johann Zarco (Ducati-Avintia). Le Français, 30 ans, avait terminé 2e en MotoGP sur le circuit sarthois en 2017 alors qu'il courait pour Yamaha-Tech3.

"Il y a toujours une émotion un peu spéciale, un plus, car tout le public supporte les Français plus qu'ailleurs et ça on le sent", souligne Zarco, pour qui une victoire serait toutefois inespérée avec sa machine d'une écurie cliente.

"Cette année, il y aura moins ce feeling là avec juste cinq mille personnes (...) mais il y aura ce petit côté pression supplémentaire, cette motivation à bien faire", estime le double champion du monde Moto2, sujet d'un film qui vient de sortir "Johann Zarco, l'audace d'un champion", réalisé par l'ex-coureur moto français Bernard Fau.

- Rossi revanchard -

Parmi les autres candidats à la victoire, Maverick Vinales, 3e au championnat à 18 points de Quartararo, tandis que son coéquipier, le septuple champion du monde italien Valentino Rossi, aura lui à coeur de faire oublier ses chutes lors des deux dernières courses après avoir décidé, à 41 ans, de continuer au moins un an de plus en MotoGP.

L'Italien Andrea Dovizioso (Ducati), 2e sur le Bugatti l'an dernier derrière Marc Marquez --toujours écarté des circuits après sa fracture du bras lors de la première manche de la saison-- veut lui ne pas se faire décrocher au championnat où il est 4e, à 24 points du leader.

Dans les autres catégories, l'Italien Luca Marini cherchera à consolider son avance au championnat sur ses compatriotes Enea Bastianini et Marco Bezzecchi en Moto2, qui, une fois n'est pas coutume, partiront dimanche après les MotoGP, qui s'élanceront elles à 13h00. En Moto3, c'est le Japonais Ai Ogura qui mène avec l'Espagnol Albert Arenas est juste derrière.

Deux courses de MotoE (électrique), les dernières du championnat dans cette catégorie, sont au programme samedi et dimanche avec l'Italien Matteo Ferrari, tenant du titre, en tête du classement provisoire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.