Accéder au contenu principal

Formule 1 : au Grand Prix d'Eifel, Hamilton égalise le record de victoires de Schumacher

Le Britannique Lewis Hamilton célèbre sa 91e victoire lors du Grand Prix de l'Eifel, le 11 octobre 2020 à Nürburg.
Le Britannique Lewis Hamilton célèbre sa 91e victoire lors du Grand Prix de l'Eifel, le 11 octobre 2020 à Nürburg. © Wolfgang Rattay/Pool/AFP
4 mn

Lewis Hamilton a arraché, dimanche, sa 91e victoire lors du Grand Prix d'Eifel, en Allemagne, égalisant le record de victoires détenu par Michael Schumacher.

Publicité

En s'imposant lors du Grand Prix de l'Eifel, en Allemagne, le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) a égalisé, dimanche 11 octobre, le record de victoires de Michael Schumacher (91).

Lewis Hamilton s'est imposé devant Max Verstappen (Redbull) et Daniel Ricciardo (Renault). Parti deuxième sur la piste du Nurburgring, il a bénéficié des problèmes mécaniques de son coéquipier Valtteri Bottas, contraint à l'abandon, et d'une stratégie de course impeccable pour consolider sa position de leader du championnat.

Première victoire en 2007

La première victoire d'Hamilton en F1 remonte à la saison 2007, lors du Grand Prix du Canada, à Montréal, dans une McLaren à moteur Mercedes. 

Et c'est Mick Schumacher, le fils de "Schumi", qui a offert à Lewis Hamilton un casque de son père avant que le Britannique ne monte sur le podium pour la 160e fois de sa carrière en F1, longue de 261 Grands Prix.

Pour remporter sa septième victoire en 2020, Hamilton s'est imposé devant le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), encore placé, et l'Australien Daniel Ricciardo, qui offre à Renault son premier podium depuis 2011.

Vers un septième titre de champion du monde

Au championnat du monde, Lewis Hamilton compte désormais 69 points d'avance sur Bottas et 83 sur Verstappen. Un gouffre. Sauf énorme catastrophe, il est bien parti pour égaler cette année un autre record du légendaire pilote allemand, Michael Schumacher, en remportant un septième titre de champion du monde de Formule 1. 

Pour l'écurie Renault il s'agit du premier podium depuis neuf ans, avec à l'époque, la troisième place d'un autre Allemand, Nick Heidfeld, au GP de Malaisie 2011. Sans compter bien sûr la période pendant laquelle Renault F1 s'est appelée Lotus F1 Team, à partir de 2012.  

Sergio Pérez (Racing Point) et Carlos Sainz (McLaren), après s'être livrés à une magnifique bagarre, ont pris, dimanche, les quatrième et cinquième positions. Quant à Pierre Gasly (AlphaTauri), vainqueur à Monza début septembre, il a pris les huit points de la sixième place juste devant la Ferrari de Charles Leclerc.

Arrivé samedi matin au pied levé pour remplacer Lance Stroll, souffrant, chez Racing Point, Nico Hülkenberg a été l'auteur d'une course solide et s'est classé huitième, devant Romain Grosjean (Haas) et Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo), qui ont complété le Top 10.

"Hulk", ex-pilote Renault et vainqueur des 24 Heures du Mans, a sans doute profité du manque de préparation de l'ensemble du plateau: les essais libres 1 et 2 ont été annulés vendredi en raison du manque de sécurité engendré par les conditions météo.  

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.