Accéder au contenu principal

Ligue des nations : l'équipe de France concède le nul face au Portugal

La France a fait match nul contre le Portugal (0-0), le 11 octobre 2020, en Ligue des nations.
La France a fait match nul contre le Portugal (0-0), le 11 octobre 2020, en Ligue des nations. © Thibault Camus, AP Photo
4 mn

Les Bleus ont fait match nul contre le Portugal (0-0), dimanche, quatre ans après la victoire portugaise face aux Bleus en finale de l'Euro-2016, et huit mois avant de retrouver la Seleçao lors du prochain Championnat d'Europe.

Publicité

Pas assez tranchante, l'équipe de France a concédé le nul face au Portugal (0-0), dimanche 11 octobre à Saint-Denis. Un match de Ligue des nations quatre ans après la victoire portugaise face aux Bleus en finale de l'Euro-2016, et huit mois avant de retrouver la Seleçao lors du prochain Championnat d'Europe.

Les Bleus, qui ont su museler la superstar Cristiano Ronaldo mais ont échoué à percer la muraille portugaise, restent coleaders de leur groupe de Ligue des nations, devancés par les Portugais à la différence de but.

La revanche pour plus tard

"Il y a la qualité des deux côtés, ça aurait pu basculer. On a pris le dessus en seconde période où on était plus haut, mais sans arriver à créer énormément de décalage, comme eux", a résumé sur M6 le sélectionneur Didier Deschamps, finaliste malheureux de l'Euro-2016 contre la bande de "CR7".

Il n'y avait pas, cette fois-ci, d'Eder dans les rangs portugais pour faire basculer le match du mauvais côté. Il n'y avait pas non plus de prolongation pour le faire basculer tout court, ni de milliers de spectateurs pour le rendre haletant, restrictions obligent.

Il y a eu, en revanche, un Hugo Lloris impeccable pour détourner une frappe de Ronaldo à la dernière minute et éviter aux Bleus une nouvelle défaite cuisante.

Au bout de 90 minutes d'un combat plus physique que technique où les champions d'Europe auront regardé les champions du monde dans les yeux, il a donc fallu remettre la revanche pour plus tard.

Le prodige du PSG, Kylian Mbappé, aurait sans doute aimé frapper un grand coup face à son modèle de jeunesse Ronaldo, mais il n'eut que trop peu d'occasions pour espérer quoi que ce soit de mieux, quatre jours après son but lors du festival offensif contre l'Ukraine en amical (7-1). 

La première place du groupe de Ligue des nations reste donc en possession de la Seleçao à la différence de buts, et les Bleus n'auront pas le droit à l'erreur, mercredi, contre la Croatie à Zagreb. 

Le match retour à Lisbonne, le 14 novembre, sera plus crucial encore car il s'annonce déjà comme une finale de poule, et car le vainqueur prendra un net ascendant sur le perdant avant les retrouvailles qui suivront derrière, le 23 juin 2021 en clôture du groupe F de l'Euro. 

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.