Accéder au contenu principal

WRC/Sardaigne: doublé Hyundai grâce à Sordo et Neuville, quatre pilotes pour un titre

Les Espagnols Dani Sordo et Carlos Del Barrio à bord de la Hyundai i20 Coupe WRC au Rallye de Sardaigne à Argentiera le  11 cctobre 2020
Les Espagnols Dani Sordo et Carlos Del Barrio à bord de la Hyundai i20 Coupe WRC au Rallye de Sardaigne à Argentiera le 11 cctobre 2020 MIGUEL MEDINA AFP
4 mn
Publicité

Alghero (Italie) (AFP)

L'Espagnol Dani Sordo (Hyundai) a remporté pour la deuxième année d'affilée le Rallye de Sardaigne, dimanche, au terme d'une course parfaite, devant son coéquipier belge Thierry Neuville qui a finalement devancé d'une seconde le Français Sébastien Ogier (Toyota).

Le leader du championnat des pilotes, le Britannique Elfyn Evans (Toyota), a terminé quatrième, à plus d'une minute de Sordo, après une course très sage. Quatre pilotes peuvent encore espérer la couronne mondiale, cette manche sarde ayant bien resserré les positions.

Evans compte désormais 111 points, soit 14 d'avance sur Ogier, 24 sur Neuville, remonté en un week-end de la cinquième à la troisième place, et 28 sur l'Estonien Ott Tänak (Hyundai), champion du monde en titre. Tout reste donc possible, mathématiquement, pour les quatre cadors du WRC.

Mal classé au championnat, Sordo a bien profité de sa position sur la route vendredi, puis il a réussi à préserver sa place de leader jusqu'au bout, en évitant tous les pièges grâce à son immense expérience. Il a eu peur jusqu'au bout mais a conservé cinq secondes d'avance sur Neuville, six secondes sur Ogier.

Neuville et Ogier se sont battus jusqu'au bout, à grands coups de secondes, et même si le Français, sextuple champion du monde, a signé plus de temps scratch que le Belge (6 à 2), il lui a manqué une petite seconde, à la fin, pour finir devant l'un de ses rivaux historiques.

"J'étais à la limite, j'ai attaqué très fort. On a essayé, alors pas de regrets", a réagi Ogier sur son compte Twitter. "Ça a été intense tout le week-end, on a tout donné. On n'aurait pas pu faire grand-chose de plus."

"Je suis vraiment heureux de terminer deuxième, de prendre quatre points dans la Power Stage et de redevenir P3 au championnat", a résumé Neuville. "C'était une bataille fantastique avec Seb (Ogier) et j'ai vraiment apprécié. Bravo à Dani et Carlos pour cette belle victoire".

- Sordo, souvent placé, rarement gagnant -

Ce n'est que la troisième victoire de Sordo en WRC, dont deux d'affilée en Sardaigne, alors qu'il a disputé 169 rallyes de championnat du monde depuis 2003. Pendant très longtemps il a été le lieutenant de Sébastien Loeb, le nonuple champion du monde, chez Citroën, terminant troisième du championnat en 2008 et 2009.

Champion du monde juniors en 2005, Sordo a dû attendre 2013 pour remporter son premier rallye WRC, en Allemagne, alors qu'il était revenu chez Citroën, après un passage chez Mini, à la suite du départ à la retraite partielle de Loeb.

Désormais intérimaire chez Hyundai, comme Loeb, l'Espagnol n'avait plus couru depuis le Mexique en mars, avant le confinement provoqué par le coronavirus. Sa victoire de dimanche fait passer à 47 unités son total de podiums en WRC, soit un ratio très significatif de 27%.

Retardé vendredi matin par des problèmes de suspension, Tänak a terminé en beauté par une victoire dans la Power Stage (ES16), assortie de cinq points de bonus au championnat qui lui permettent de préserver ses chances d'un nouveau titre.

Il reste deux rallyes cette saison, en Belgique (19-22 novembre), autour d'Ypres, puis près de Milan, au Rallye de Monza (4-6 décembre), ajouté vendredi au calendrier de cette saison 2020 raccourcie mais intense.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.