Dans la presse

"Sophie Pétronin et le silence embarrassé de l'Élysée"

L'ex-otage franco-suisse Sophie Petronin accueillie par Emmanuel Macron
L'ex-otage franco-suisse Sophie Petronin accueillie par Emmanuel Macron © France 24

À la une de la presse, lundi 12 octobre, la situation toujours tendue dans la Haut-Karabakh, et la stratégie de conquête de la Turquie, le budget 2021 pas assez vert pour les écologistes français, l'embarras de l'Élysée face à l'ex-otage Sophie Pétronin, et l’éclatante victoire de Rafael Nadal en finale de Roland-Garros.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

À la une de la presse lundi, la situation toujours tendue dans le Haut-Karabakh, malgré l'entrée en vigueur, samedi, d'un cessez-le-feu.

D'après Vedomosti, les forces arméniennes séparatistes et l'armée azerbaïdjanaise s'accusent mutuellement de bombarder des zones civiles. Malgré ces attaques, le quotidien russe exprime son espoir que la trêve conclue sous l'égide de Moscou finira par s'établir durablement dans la région – un optimisme qui tranche avec les déclarations de l'Union européenne, qui se dit "extrêmement préoccupée" par les violations de la trêve humanitaire. Si les Européens doivent composer avec la Russie, qui a parrainé le cessez-le-feu, ils doivent aussi faire face à la Turquie, qui soutient l'Azerbaïdjan – une stratégie que Le Figaro met sur le compte de la "dangereuse surenchère" à laquelle se livrerait le président turc Recep Tayyip Erdogan, accusé d'"alimenter des feux partout", non seulement dans le Haut-Karabakh, mais aussi en Syrie, en Libye, en Méditerranée orientale et à Chypre.

D'après Le Figaro, Ankara cherche plus que jamais à "avancer ses pions" dans le nord de l'île. Alors que les habitants de la République turque de Chypre-Nord, autoproclamée et reconnue par la seule Turquie, étaient appelés à voter, dimanche, pour élire leur dirigeant. Les premières estimations donnent le candidat soutenu par Recep Tayip Erdogan en tête. Le journal explique que les Turcs considèrent désormais Chypre comme "une pièce majeure dans (leur) stratégie (d'extension) de (leurs) frontières maritimes" – une pièce majeure de leurs ambitions pétrolières et gazières en Méditerranée orientale.

En France, l'Assemblée nationale débute ce lundi l'examen de la loi de finances 2021, un budget pas assez vert, selon les écologistes. L'Opinion rappelle que le projet du gouvernement devait prendre en compte les propositions de la Convention citoyenne sur le climat. Certaines "alourdiraient" les impôts, selon le journal, qui rappelle aussi qu'Emmanuel Macron "a promis, (en même temps), de ne pas augmenter la fiscalité" – d'où le dessin de Kak, qui montre le président en apprenti chimiste, cherchant la bonne formule associant écologie et fiscalité. Pour Libération, la messe est dite : "Les discussions menées en commission et les déclarations de certains" montrent que le rapport de la Convention climat est "battu froid par la majorité", accusée de préférer "poursuivre les cadeaux aux grandes entreprises". Le journal en veut pour preuve la réapparition, dans ce budget, d'une "mesure trop connue : (la) baisse des impôts sur la production, qui profitera surtout aux grandes entreprises. Un chèque en blanc de 20 milliards d'euros", selon Libé, qui souligne que "les recherches économiques des cinquante dernières années, démontrent (pourtant) que ces cadeaux fiscaux ne font qu'augmenter la dette, sans rien contribuer, (non plus), au combat contre les inégalités sociales".

La France, qui a accueilli, vendredi, Sophie Petronin, après 1 384 jours aux mains d'un groupe jihadiste au Sahel. De retour dans sa famille, en Suisse, l'humanitaire a livré à Mediapart des détails inédits sur sa captivité. Dans un entretien, elle raconte, notamment, que ses ravisseurs ont volontairement menti sur son état de santé et mis en scène la vidéo de propagande diffusée en juin 2018, où on la voyait alitée, les yeux dans le vague. "La perfusion n'était même pas branchée", précise-t-elle. Est-ce la personnalité de Sophie Pétronin qui a embarrassé le président de la République ? Sont-ce les conditions de sa libération qui ont mis mal à l'aise le chef de l'État ? Le Figaro, pour sa part, relève "le silence embarrassé" d'Emmanuel Macron à l'arrivée de l'ex-otage, "accueillie à Paris par un torrent d'injures sur les réseaux sociaux". Le journal s'interroge sur le parcours de Sophie Pétronin, qui s'est convertie à l'islam, a confié avoir vécu sa détention "comme une retraite spirituelle" et "refuse de voir en ses anciens ravisseurs des jihadistes". "Sophie Pétronin est-elle atteinte du syndrome de Stockholm ? (...) Sa vision du conflit sahélien dérange, détonne, révolte même nombre de Français", assène le journal, qui se demande "pourquoi continuer à payer le prix du sang des militaires (français, engagés dans l'opération Barkhane) pour entendre de tels propos ?"

Pas question de vous quitter sans mentionner la formidable victoire, dimanche, de l'Espagnol Rafael Nadal face à Novak Djokovic en finale de Roland-Garros. Ce 13e trophée porte d'Auteuil lui permet d'égaler le Suisse Roger Federer et ses vingt titres en Grand Chelem. La presse espagnole exulte, et le mot est faible. "Dieu sur terre", commente El Mundo. Dans le même registre illuminé : "Infini", titre ABC, ébloui par la victoire et le sourire épanoui du tennisman sur la balle de match. Un ton en-dessous, forcément, le quotidien sportif français L'Équipe salue le "vertigineux" palmarès décroché par l'Espagnol, au terme d'un match "époustouflant d'engagement et de puissance".

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse (du lundi au vendredi, à 7h20 et 9h20 heure de Paris). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.      

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine