La Bourse de Paris, fébrile, perd 0,31% à la mi-journée

Paris (AFP) –

Publicité

La Bourse de Paris reculait de 0,31% à mi-séance mercredi, rattrapée par les incertitudes après avoir tourné autour de l'équilibre une grande partie de la matinée.

L'indice CAC 40 lâchait 15,30 points à 4.932,31 points à 12H55 (10H55 GMT). La veille, il avait cédé 0,64%.

"Le sentiment du marché reste hésitant car la plupart des investisseurs recherchent désormais d'autres catalyseurs haussiers avant de faire monter les prix", estime Pierre Veyret, analyste technique d'Activ Trade.

La tendance était similaire sur les marchés européens, même si le recul du marché londonien était plus limité, notamment en raison de la baisse de la livre.

La monnaie britannique était fébrile alors que les négociations sur le Brexit approchent de leur fin, sans avancée majeure entre Londres et Bruxelles au sujet de leurs futures relations commerciales.

A Wall Street, les contrats à terme sur les indices reculaient légèrement, avant les résultats de plusieurs banques américaines.

De nombreuses autres incertitudes demeurent dans l'esprit des investisseurs, notamment liées à la situation sanitaire. Les pays européens instaurent tour à tour des restrictions plus drastiques pour lutter contre la propagation du Covid-19. Le président français Emmanuel Macron doit présenter ses mesures dans la soirée.

Les reculs dans l'élaboration d'un vaccin contre le Covid-19 sur l'essai clinique de Johnson & Johnson et dans un traitement expérimental d'Eli Lilly avaient notamment pesé sur les indices mardi.

Dans la matinée, les instituts économiques allemands ont révisé à la baisse leurs prévisions économiques pour 2020 et 2021 par rapport à celles d'avril, en raison d'un rythme de reprise "un peu plus faible" qu'au printemps.

Enfin, la vision des courtiers sur un accord entre démocrates et républicains quant à un plan de relance aux Etats-Unis redevenait plus pessimiste.

"Les politiques américains ne semblaient pas près de signer un accord", a constaté David Madden, de CMC Markets.

LE LUXE PÉNALISE LE CAC 40

Le secteur du luxe, poids lourd de la cote, tirait cette fois vers le bas l'indice parisien. LVMH, dont les résultats trimestriels sont attendus jeudi après la clôture, reculait de 1,60% à 410,10 euros, et Kering de 1,29% à 581,90 euros. Hermès cédait pour sa part 0,90% à 772,80 euros.

LA LIVRAISON DE REPAS EN HAUSSE

L'action du groupe de livraison de repas Just Eat était en haut de la cote londonienne, grâce à une hausse de 5,08% à 9.292 pence après la publication ses résultats. Ils ont montré des ventes en hausse de 46% sur un an au troisième trimestre, notamment parce que la pandémie a incité plus de gens à manger à domicile. A Francfort, un autre géant du secteur, Delivery Hero, montait de 1,51% à 100,75 euros.