Accéder au contenu principal
Le débat

Présidentielle au Burundi : le risque de déstabilisation

La Cour constitutionnelle du Burundi a tranché ce mardi : le président Pierre Nkurunziza est autorisé à briguer un troisième mandat. Les manifestations contre cette candidature se sont soldées par la mort d’au moins treize personnes ces neuf derniers jours. Que va décider l'opposition ? Quelle sortie de crise peut-on envisager ?

Publicité

Une émission préparée par Anthony Saint-Léger, Elise Duffau, Emilie Kaminski et Kim Vo Dinh.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.