Accéder au contenu principal

Mali : du coup d’État à la reprise du Nord-Mali

Modifié le : 13/11/2013 - 12:52

Après 18 mois de crise politique et une guerre contre les groupes djihadistes qui occupaient le Nord-Mali depuis 2012, les quelque 7 millions d'électeurs maliens se sont rendus, en août 2013, aux urnes pour élire leur nouveau président. À l'issue du premier tour, le candidat Ibrahim Boubacar Keïta (39,07% des voix) devançait nettement son rival Soumaïla Cissé (19,44%). Au deuxième tour, le 11 août, IBK a donc remporté sans surprise le scrutin avec 77,61% des suffrages.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.