Accéder au contenu principal
Afrique Hebdo

Imane Ayissi, un artiste pluriel qui sublime les tissus africains, loin des clichés

Avec ses tissages artisanaux et tapisseries ethniques, l'Afrique "a mieux à montrer" que le wax, assure Imane Ayissi, créateur d'origine camerounaise et premier ressortissant sud-saharien à présenter sa collection de haute couture à Paris. Sa collection est baptisée "Akouma" ou "richesse" en langue Ewondo. Une ode à la richesse culturelle du continent. Il nous en parle cette semaine dans Afrique Hebdo. 

Publicité

Également au programme : un détour par la Côte d'Ivoire pour découvrir une autre créatrice, Lafalaise Dion. Elle a fait des cauris sa marque de fabrique. Ces petits coquillages ornent ses bijoux de tête, ses sacs et ses robes. Des créations qui se vendent jusqu'à Los Angeles. Elles sont de plus en plus demandées depuis que Beyoncé a porté l'un de ses masques dans son clip "Spirit".

Enfin, au Kenya, la production d'une drogue détrône les autres cultures : celle du khat. Dans le comté d'Embu en particulier, les agriculteurs délaissent les cultures vivrières pour se tourner vers cet arbuste, dont la production est bien plus lucrative. Les retombées financières sont importantes, mais la biodiversité risque d'en pâtir. 
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.