Accéder au contenu principal
Journal de l'Afrique

Algérie : Saïd Bouteflika condamné à 15 ans de prison en appel, Louisa Hanoune libérée

Des partisans de Louisa Hanoune demandent sa libération
Des partisans de Louisa Hanoune demandent sa libération © AFP

A la une, Louisa Hanoune la cheffe du Parti des Travailleurs algérien est libre. Sa peine a été réduite à trois ans de prison, dont neuf mois avec sursis. Louisa Hanoune a pu quitter la prison militaire de Blida car elle avait déjà purgé sa peine. Saïd Bouteflika, le frère de l'ancien président ainsi que ses coaccusés ont vu leur peine de quinze ans de prison ferme confirmée en appel. 

Publicité

Au menu également, le président malien Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) confirme sur France 24 l’ouverture d’un dialogue avec les chefs jihadistes. "J'ai le devoir de parvenir à un quelconque apaisement possible, parce que le nombre de morts au Sahel devient exponentiel".

>> À voir, l'entretien exclusif avec le président malien IBK, qui confirme l’ouverture d’un dialogue avec des chefs jihadistes

Enfin, nous revenons sur l'affaire des "biens mal acquis" qui concerne Teodorin Obiang. Trois ans de prison avec sursis, 30 millions d'euros d'amende et des confiscations: la justice française a aggravé en appel la condamnation du vice-président de Guinée équatoriale, et fils du président.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.