Journal de l'Afrique

Biens mal acquis : Téodorin Obiang suspendu à une décision de la Cour internationale de justice

Téodorin Obiang encore suspendu à une décision de la Cour internationale de Justice
Téodorin Obiang encore suspendu à une décision de la Cour internationale de Justice © France 24
Par : Meriem AMELLAL | Emilie LAMBERT | Pierre DELRIEU | Harold GIRARD
17 mn

À la une de ce journal, Téodorin Obiang qui n'en a pas fini avec la justice. Le fils du président équato-guinéen a été condamné la semaine dernière par la cour d'appel de Paris à trois ans de prison avec sursis et 30 millions d'euros d'amende dans l'affaire des "bien mal acquis". La justice française a également ordonné la confiscation de ses biens, dont un hôtel particulier avenue Foch, à Paris. Malabo a qualifié d'"arbitraire" et de "discriminatoire" le comportement de Paris dans cette affaire. Le bras de fer diplomatique et judiciaire se poursuivra jusqu'au 21 février.

Publicité

L'horreur encore au Sahel : 24 personnes, dont un pasteur, ont été tuées et 18 autres ont été blessées dans l'attaque d'une église dimanche dans le nord du Burkina Faso.

Et la mort suspecte du chanteur de gospel rwandais Kizito Mihigo, retrouvé mort dans sa cellule lundi matin. La police évoque un suicide. Arrêté jeudi dernier dans le sud du pays, il était soupçonné par les autorités d'avoir tenté de se rendre au Burundi. Survivant du génocide, le chanteur était connu pour être un chantre de la réconciliation entre Hutus et Tutsis.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine