Accéder au contenu principal
Journal de l'Afrique

Coronavirus : premier décès au Burkina Faso, le nombre de cas explose en Afrique du Sud

Les Sud-Africains continuent à travailler malgré les mesures
Les Sud-Africains continuent à travailler malgré les mesures © AFP

Au sommaire de ce journal, la lutte contre la pandémie de Covid-19 sur le continent. L'OMS appelle l'Afrique à "se réveiller" face à la progression du coronavirus, alors qu'un premier décès a été enregistré en Afrique subsaharienne. Le nombre de cas détéctés ne cesse de progresser sur le continent, ainsi que le nombre de pays touchés.

Publicité

Le coronavirus continue de progresser en Afrique et le Burkina Faso a enregistré son premier cas, il s'agit d'une patiente diabétique de 62 ans. Le pays dénombre, pour l'heure, 27 cas officiellement détéctés. Les précisions de notre correspondant à Ouagadougo, Kalidou Sy.

>> À lire : "L'OMS appelle l'Afrique subsaharienne à se préparer au pire après un premier décès"

En Gambie, un premier cas de Covid-19 a été détecté chez une jeune femme revenant du Royaume-Uni. Les rassemblements publics sont désormais proscrits dans le pays.

En Afrique du Sud, après la fermeture des écoles et l'interdiction des rassemblements publics, les bateaux de croisière n'ont désormais plus le droit d'accoster dans les ports. Le pays a vu son nombre de cas exploser en 24 heures. Il totalise désormais 116 patients contaminés et les autorités redoutent une flambée des contaminations.

Suspension des vols avec les pays à risque

Afin de tenter d'endiguer la progression du coronavirus, de plus en plus de pays suspendent les vols avec les pays à risque : c'est le cas du Nigeria et du Cap-Vert. Concernant le Sénégal, la fin des vols Dakar-Paris est actée dès ce mercredi soir pour au moins un mois. Des vols de rapatriement vont toutefois être affrétés par Paris dans les prochains jours pour rapatrier les Français qui souhaitent rentrer en France. Reportage à Dakar de notre correspondante, Sarah Sakho.

En Tunisie, les habitants ont vécu mercredi leur premier jour à l'heure du couvre-feu, désormais effectif tous les soirs de 18 h à 6 h du matin. Reportage à Tunis de notre correspondante, Lilia Blaise.

Rokia Traoré reste en prison

Enfin, la chanteuse franco-malienne Rokia Traoré, arrêtée le 10 mars lors de son escale à Paris, est maintenue en détention à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis, près de Paris. La justice française décidera le 25 mars d'extrader ou non l'artiste vers la Belgique. Elle y fait l'objet d'un mandat d'arrêt européen pour "séquestration" et "enlèvement d'enfant", et risque cinq ans de prison. À Bamako, les proches et la famille de Rokia Traoré se mobilisent, alors que l'artiste engagée, nommée ambassadrice de bonne volonté du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) en 2016, clame son innocence et a entamé une grève de la faim. Les précisions à Bamako de notre correspondant, Erwan Schiex.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.