Accéder au contenu principal
Journal de l'Afrique

Coronavirus : la RD Congo ferme ses écoles, des premiers cas au Niger et au Tchad

La République Démocratique du Congo ferme ses écoles et universités
La République Démocratique du Congo ferme ses écoles et universités © Clément Bonnerot

Au sommaire de ce Journal de l'Afrique, la progression du Covid-19 à travers le continent. Le Niger et le Tchad sont désormais touchés, tandis que les initiatives se multiplient dans la plupart des pays, afin de tenter d’endiguer la progression de la pandémie. Également dans l'actualité africaine, une nouvelle attaque jihadiste dans le nord du Mali, une trentaine de soldats ont été tués.

Publicité

En République démocratique du Congo, la menace du coronavirus est prise très au sérieux. A Kinshasa, la capitale, 14 cas ont été recensés. "Nous ne sommes qu'au début de cette pandémie", a prévenu le président Félix Tshisekedi, qui a annoncé la suspension "jusqu'à nouvel ordre de tous les vols en provenance des pays à risque" et ordonné la fermeture des écoles et universités du pays. Reportage de notre correspondant à Kinshasa, Clément Bonnerot.

Au Niger, jusqu'ici épargné par la pandémie de coronavirus, une femme de 36 ans a été testée positive ce jeudi. Un premier cas a également été détecté au Tchad, il s'agit d'un ressortissant marocain en provenance du Cameroun.

Au Cameroun, 13 personnes ont été officiellement détectées sur le territoire. A la progression du Covid-19, il faut détecter, informer et rassurer. Immersion au centre des opérations d'urgence sanitaire de Yaoundé avec notre correspondant, Marcel Amoko. 

De son côté, Madagascar prend les devants. Dès ce vendredi, toutes les liaisons aériennes avec le reste du monde seront suspendues. L'île est, pour l'heure, préservée du virus. Elle redoute une crise sanitaire à laquelle elle ne pourrait faire face. Les précisions de Gaëlle Borgia, notre correspondante dans le pays. 

Enfin, les chefs d'Etat africains se lavent les mains pour montrer l'exemple et appellent les citoyens à respecter les gestes barrières, pour sauver des vies.

Au Mali, les autorités annoncent le maintien des élections législatives prévues les 29 mars et 19 avril, malgré la progression de la pandémie de coronavirus. À noter, qu’aucun cas n’a, pour l’heure, été détecté sur le territoire.

Par ailleurs, une trentaine de soldats ont été tués dans une attaque dans le nord du pays. Un poste militaire à Tarkint, au nord de Gao, a été pris d'assaut par des jihadistes. Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière depuis quatre mois pour l'armée malienne. Les précisions de notre correspondant à Bamako, Erwan Schiex.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.