Journal de l'Afrique

Le Burundi s'interroge sur son avenir après la mort de Pierre Nkurunziza

Période d'incertitude après le décès de Pierre Nkurunziza au Burundi.
Période d'incertitude après le décès de Pierre Nkurunziza au Burundi. © France 24

Au Burundi, au lendemain de l'annonce de la mort du président Pierre Nkurunziza, les drapeaux sont en berne et l'heure est au recueillement. Ses fidèles lieutenants et ses partisans pleurent sa disparition. Ses opposants, eux, sont plus critiques. Reportage au Burundi dans cette édition. 

Publicité

Également au sommaire : en Côte d'Ivoire, à moins de quatre mois de l'élection présidentielle, les Ivoiriens sont appelés à s'inscrire sur les listes électorales dans 11 0000 centres d'enrôlement répartis à travers le pays. Plus de cinq millions d'Ivoiriens en âge de voter ne sont pas encore inscrits. Nous serons à Abidjan. 

Le meurtre de l'Afro-Américain George Floyd aux Etats-Unis relance le débat sur les violences de la colonisation belge au Congo et sur la responsabilité du roi Léopold II, dont les statues sont la cible de la colère des militants antiracistes. 

Enfin, à Anvers dans le Nord de la Belgique, l’une de ces statues a été retirée d'un square pour être transportée dans les réserves d'un musée. Que faire du colossal patrimoine colonial présent dans de nombreuses villes? En quelques jours, une pétition pour le retrait des statues de Léopold II à Bruxelles a rassemblé des dizaines de milliers de signatures et deux de ces monuments ont déjà été retirés. Léopold II, c'est ce roi vivement critiqué pour le régime mis en place au Congo lors de la colonisation. Mais certains préfèrent au retrait une contextualisation des œuvres. Reportage à Bruxelles. 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine