Accéder au contenu principal
Série (3/4)

Kasserine, 10 ans après : les oubliés de la révolution tunisienne

Ce rond-point flambant neuf construit à l'entrée de Kasserine ne parvient pas à faire oublier l'état de décrépitude de la ville.
Ce rond-point flambant neuf construit à l'entrée de Kasserine ne parvient pas à faire oublier l'état de décrépitude de la ville. © capture d'écran France 24

Le gouvernorat de Kasserine a joué un rôle majeur lors du soulèvement populaire de 2011. Mais 10 ans après la chute de Ben Ali, la région reste rongée par la corruption et la menace jihadiste persiste. France 24 est allée à la rencontre de ses habitants pour faire le bilan de la révolution.

Publicité

Dans l’histoire de la révolution tunisienne, Sidi Bouzid restera le lieu symbolique du début des événements. Mais le gouvernorat voisin de Kasserine a lui aussi payé un lourd tribut. En 2011, plusieurs manifestants sont morts ou ont été blessés.

Cependant, 10 ans après la révolution tunisienne, peu de choses ont changé à Kasserine. Cette ville du centre-ouest du pays reste l'une des plus pauvres de Tunisie et les habitants sont nombreux à se sentir abandonnés par le pouvoir central.

La Révolution tunisienne en dates

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.