Washington place les jihadistes en RD Congo et au Mozambique sur la liste des groupes terroristes

Des civils fuient leur village après une attaque attribuée aux combattants des Forces démocratiques alliées (ADF), à Manzalaho, près de la ville de Béni, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, le 18 février 2020.
Des civils fuient leur village après une attaque attribuée aux combattants des Forces démocratiques alliées (ADF), à Manzalaho, près de la ville de Béni, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, le 18 février 2020. © Alexis Huguet, AFP

Le département d'État américain a ajouté jeudi la filiale "Afrique centrale" de l’organisation de l'État islamique sur sa liste des organisations terroristes, reconnaissant de fait l'implantation du groupe en République démocratique du Congo et au Mozambique.

Publicité

C'est une reconnaissance de leur implantation. Le département d'État américain a ajouté jeudi 11 mars des groupes armés de la République démocratique du Congo (RDC) et du Mozambique à sa liste des organisations terroristes, les considérant comme une filiale "Afrique centrale" de l'Organisation de l'État islamique.

Comme l'explique Wassim Nasr, journaliste à France 24, spécialiste des groupes terroristes, cela comprend notamment les Forces démocratiques alliées (ADF) en RDC et "Daech-Mozambique, également connu sous le nom d'Ansar al-Sunna", selon le communiqué de Washington.

Cliquez sur le player ci-dessus pour regarder son analyse.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine