Niger : faut-il voir dans les attaques meurtrières une résurgence du groupe État islamique ?

Les attaques dans l'ouest du Niger ont fait plus de 200 morts en six jours.
Les attaques dans l'ouest du Niger ont fait plus de 200 morts en six jours. © Capture France 24

Le Niger a été frappé dans sa partie ouest, proche du Mali, par les attaques les plus meurtrières commises ces dernières années par des jihadistes présumés. Dimanche, 137 personnes ont été tuées ; elles viennent s'ajouter aux 66 morts d'attaques commises six jours plus tôt. 

Publicité

Au Niger, de nouvelles attaques par des jihadistes présumés ont fait, dimanche 21 mars, 137 morts. Au total, les violences ont fait plus de 200 morts en six jours. Assistons-nous à un retour du groupe État islamique dans la région ? Qu’en est-il d’Al-Qaïda ?

Si les tueries se multiplient, elles ne sont pas pour autant la marque d’un retour en force du groupe État islamique soupçonné d’en être responsable. La preuve de cette résurgence se trouve en revanche dans l’attaque qui a couté la vie à plus d’une trentaine de militaires maliens dans la région de Tessit au Mali voisin, comme l'explique Wassim Nasr, journaliste à France 24 et spécialiste des mouvements jihadistes.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine