Côte d'Ivoire : Patrick Achi confirmé à son poste de Premier ministre

Patrick Achi, nouveau Premier ministre ivoirien, alors secrétaire général de la présidence, le 11 janvier 2017 à Abidjan.
Patrick Achi, nouveau Premier ministre ivoirien, alors secrétaire général de la présidence, le 11 janvier 2017 à Abidjan. © Sia Kambou, AFP

L'ancien secrétaire général de la présidence, Patrick Achi, avait été nommé Premier ministre par intérim pour remplacer Hamed Bakayoko, mort d'un cancer le 10 mars. Confirmé dans ses fonctions vendredi, il aura la lourde tâche de former un nouveau gouvernement. 

Publicité

C'est un nouveau chapitre de la vie politique ivoirienne qui s'ouvre. L'ex-secrétaire général de la présidence de Côte d'Ivoire Patrick Achi, chef du gouvernement par intérim depuis le 8 mars 2021, a été confirmé vendredi 26 mars à son poste de Premier ministre par le président Alassane Ouattara, a annoncé la présidence.

"Patrick Achi a été nommé Premier ministre et chef du gouvernement," et le président de la République lui demande "de lui proposer un nouveau gouvernement dans les meilleurs délais", selon un décret lu par Fidèle Sarassoro, nouveau secrétaire général de la présidence.

Patrick Achi, âgé de 66 ans, avait été nommé Premier ministre par intérim le 8 mars pour suppléer aux fonctions du chef du gouvernement Hamed Bakayoko, mort d'un cancer le 10 mars en Europe où il était hospitalisé depuis trois semaines.

Alassane Ouattara avait  présidé mercredi le dernier Conseil des ministres du gouvernement Bakayoko, déclarant qu'il procéderait "dans les prochains jours à la nomination d'un nouveau Premier ministre qui sera chargé de me proposer un nouveau gouvernement".

Depuis 2017, les gouvernements ivoiriens ont été dirigés par deux Premiers ministres, décédés à huit mois d'intervalle des suites de maladie : Amadou Gon Coulibaly, mort à 62 ans le 8 juillet 2020, puis Hamed Bakayoko, à 56 ans.

Inamovible                                   

Patrick Achi, métis né le 17 novembre 1955 à Paris d'un père ivoirien originaire du sud du pays et d'une mère française, a occupé son premier poste ministériel le 24 janvier 2000, comme ministre des Infrastructures économiques et porte-parole du gouvernement d'un pays alors dirigé par l'ex-président Laurent Gbagbo.

Il est resté aux Infrastructures économiques pendant dix-sept ans sous cinq chefs de gouvernement, avant d'être nommé par le président Ouattara ministre d'État, secrétaire général de la présidence.

Lors des dernières législatives du 6 mars, il a été réélu député de son fief d'Adzopé (sud) ville de la région de la Mé, dont il préside également le Conseil régional.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine