CARTOONING FOR PEACE

L'actu en dessin : la liberté de la presse malmenée en Afrique

"Notez les vastes zones où la presse est libre", du caricaturiste sud-africain BRandan.
"Notez les vastes zones où la presse est libre", du caricaturiste sud-africain BRandan. © BRandan, Cartooning for Peace

La liberté de la presse a été mise à mal par la pandémie de Covid-19 en 2020 en Afrique, selon Cartooning for Peace et Reporters sans frontières, avec une forte recrudescence des exactions à l'encontre des journalistes.

Publicité

En Afrique, les journalistes africains ont subi en 2020 la crise du Covid-19 de plein fouet, indique Reporters sans frontières (RSF). Trois fois plus d'agressions et d'arrestations ont été enregistrées par l'ONG entre le 15 mars et le 15 mai par rapport à la même période l'année précédente.

"Les périodes électorales et les manifestations s’accompagnent régulièrement d’exactions contre les journalistes", indique RSF et on assiste encore fréquemment à des "pratiques de censure", sous forme de coupure d'Internet dans certains pays.

Cette caricature de BRandan pour Cartooning for Peace, illustre la difficulté d'exercer les métiers de presse sur le continent africain.

Les œuvres de ce dessinateur d'Afrique du Sud sont publiées quotidiennement par le Business Day depuis 2002, mais aussi l’hebdomadaire Weekend Argus et Rapport, le journal du dimanche en afrikaans. Il est le lauréat du prix Sikuvile Journalism Award for Editorial Cartooning, de la Standard Bank d’Afrique du Sud, en 2013.

Cartooning for Peace est un réseau international de dessinateurs engagés à promouvoir, par l’universalité du dessin de presse, la liberté d’expression, les droits de l’Homme et le respect mutuel entre des populations de différentes cultures ou croyances.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Emportez l'actualité internationale partout avec vous ! Téléchargez l'application France 24