Accéder au contenu principal

En Amérique centrale, le bilan s'alourdit après le passage de l'ouragan Iota

Des habitants de La Lima, près de San Pedro Sula au Honduras, tentent de traverser une rue inondée par les fortes pluies de la tempête Iota, le 19 novembre 2020.
Des habitants de La Lima, près de San Pedro Sula au Honduras, tentent de traverser une rue inondée par les fortes pluies de la tempête Iota, le 19 novembre 2020. © Wendell Escoto, AFP
3 mn

L'ouragan Iota, devenu tempête tropicale, a fait au moins 44 morts et d'énormes dégâts notamment au Nicaragua et au Honduras. Les secours poursuivent leurs recherches pour retrouver les personnes disparues.

Publicité

Le bilan de l'ouragan Iota ne cesse de s'alourdir. Devenu tempête tropicale, il a fait au moins 44 morts en Amérique centrale, dans des glissements de terrain et des inondations, selon un nouveau bilan diffusé jeudi 19 novembre. Le Nicaragua et le Honduras, avec respectivement 21 et 14 morts, payent le plus lourd tribut.

Cinq personnes ont également péri au Guatemala, deux en Colombie, une au Panama et une au Salvador. Selon l'Unicef, environ 4,6 millions de personnes, dont 1,8 million d'enfants, sont affectées en Amérique centrale par les conséquences du passage de Iota, qui a touché terre lundi dans le nord du Nicaragua en catégorie 5, la plus élevée. 

Dans ce pays, les habitants de Bilwi, une des villes les plus touchées, étaient toujours jeudi sans eau ni électricité, avec des pénuries d'aliments. Dans le département de Matagalpa, dans le nord du pays, où neuf personnes, dont six enfants, ont péri mardi dans un glissement de terrain, les recherches ont repris pour tenter de retrouver des disparus. 

Des "dégâts catastrophiques"

Selon le gouvernement du Nicaragua, l'ouragan a fait des "dégâts catastrophiques" sur les infrastructures de ce pays, parmi les plus pauvres de la région. Au Honduras, où 14 personnes sont mortes dans des glissements de terrain dans le département de Lempira, les secours poursuivaient également leurs recherches pour identifier de nouvelles victimes, selon les autorités. 

Au Guatemala, trois personnes sont également portées disparues. Plus de 3 500 habitants ont dû être mis à l'abri, alors que plus de 2 600 maisons ont été endommagées. Iota a balayé l'Amérique centrale deux semaines après le passage d'un autre ouragan dévastateur, Eta, qui a fait 200 morts et touché 2,5 millions de personnes. 

Un nombre record de tempêtes tropicales

Le réchauffement des mers causé par le changement climatique rend les ouragans plus forts plus longtemps après qu'ils touchent terre, selon les scientifiques. Un nombre record de 30 tempêtes tropicales a été enregistré cette saison dans les Caraïbes, en Amérique centrale et dans le sud-est des États-Unis.

Les chefs d'État d'Amérique centrale, qui accusent les pays industrialisés d'être responsables du réchauffement climatique, ont présenté conjointement, lundi 16 novembre, une demande d'aides pour la reconstruction aux organismes financiers internationaux. 

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.