INTERVIEW

Anthony Gardner : "Antony Blinken est l'homme parfait" pour diriger la diplomatie de Joe Biden

Anthony Gardner, ancien ambassadeur de Barack Obama auprès de l’Union Européenne (de 2014-2017) s'exprime sur le plateau de France 24.
Anthony Gardner, ancien ambassadeur de Barack Obama auprès de l’Union Européenne (de 2014-2017) s'exprime sur le plateau de France 24. © Capture d'écran France 24

Interrogé à l'antenne de France 24, Anthony Gardner, ancien ambassadeur de Barack Obama auprès de l'Union européenne, a défendu la nomination d'Antony Blinken au poste de secrétaire d'État américain. L'homme possède selon lui, à la fois "l'expérience nécessaire" et le "sang-froid" qu'exigent un tel poste. 

Publicité

Le président élu Joe Biden a annoncé, lundi 23 novembre, la nomination au poste crucial de secrétaire d'État Antony Blinken, qui sera chargé de mener la diplomatie américaine à partir du 20 janvier. Ce diplomate chevronné formé en France n'a eu de cesse de critiquer ces dernières années les dégâts provoqués par la diplomatie de Donald Trump.

Interrogé par France 24, Anthony Gardner, ancien ambassadeur de Barack Obama auprès de l'Union européenne (de 2014 à 2017) qui a pu travailler à plusieurs reprises avec Antony Blinken, défend un "homme parfait" taillé pour ce poste-clé.

> A lire aussi : Antony Blinken, un francophone pour reprendre les rênes de la diplomatie américaine

"Il a l'expérience nécessaire, mais plus important encore, il a les caractéristiques essentielles pour gérer une bureaucratie. Il connaît l'Europe parfaitement donc je me réjouis qu'il accède à ce poste", explique à l'antenne l'ancien ambassadeur et auteur du livre "Stars with Stripes" sur les relations européennes et transatlantiques.

Anthony Gardner a également souligné avoir vu le politicien embourbé "plusieurs fois dans des situations difficiles", notamment dans le cadre des suites de l'invasion russe de la Crimée en 2014. "Il a dû gérer un processus difficile, mais il n'a jamais perdu son sang-froid et travaille aussi bien avec ses collègues qu'avec les autres nations", a-t-il souligné.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine