Démissions en cascade dans l'entourage de Donald Trump

Déjà deux membres du cabinet de Donald Trump ont démissionné après les événements du 6 janvier 2020.
Déjà deux membres du cabinet de Donald Trump ont démissionné après les événements du 6 janvier 2020. © Joshua Roberts, Reuters
7 mn

Les démissions s’enchaînent dans l'entourage de Donald Trump : les secrétaires d’État aux Transports et à l'Éducation ont annoncé jeudi leur départ, tout comme d’autres membres de l’administration.

Publicité

Le mouvement est en marche. La secrétaire d'État aux Transports, Elaine Chao, et la secrétaire d'État à l'Éducation, Betsy DeVos, ont annoncé, jeudi 7 janvier, leur démission, devenant les deux premières membres du Cabinet à quitter l'administration de Donald Trump après les violences survenues mercredi au Capitole.

Dans un mail, Elaine Chao, l'épouse du chef de la majorité républicaine au Sénat Mitch McConnell, a déclaré que les violences de mercredi l'avaient "profondément troublée", ajoutant que sa démission serait effective lundi.

Betsy DeVos a elle aussi fait part de sa démission jeudi dans une lettre adressée au président américain. "L'impact de votre rhétorique sur la situation n'est pas à démontrer, et ce fut pour moi un point de non-retour", a-t-elle écrit, ajoutant que sa démission serait effective vendredi.

D'autres départs ont également été annoncés : jeudi, Matt Pottinger, conseiller adjoint à la sécurité nationale à la Maison Blanche, a annoncé sa démission. Au moins cinq autres membres du Conseil de sécurité nationale américain ont remis leur démission, selon un représentant de l'administration et une source proche du dossier.

Tyler Goodspeed, conseiller économique à la Maison Blanche, a lui aussi démissionné, selon une source.

>> À lire : Attaque sur le Capitole : l'extrême escalade de la droite américaine

01:40

Le discours de Donald Trump "n'arrêtera rien"

Deux des principales conseillères de Melania Trump, la "First Lady", ont aussi démissionné mercredi. Stephanie Grisham, notamment, a quitté son poste de cheffe de cabinet. Dans son communiqué publié pour annoncer sa décision, celle qui a été auparavant attachée de presse de la Maison Blanche ne fait pas mention des incidents à Washington mais une source au fait de sa décision a déclaré que les violences de mercredi l'avaient définitivement convaincue.

Rickie Niceta et Sarah Matthews, membres de l'équipe de communication de la Maison Blanche, ont également démissionné, ont déclaré deux sources à Reuters.

La Maison Blanche n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire après ces annonces.

>> À lire : "Le président doit être tenu responsable" : appels à la destitution après l'assaut sur le Capitole

Bien que la promesse faite par Donald Trump "d'assurer une transition du pouvoir en douceur" le 20 janvier ait pour but de mettre fin aux démissions, "ça n'arrêtera rien", a déclaré un représentant américain à Reuters.

Le conseiller à la sécurité nationale Robert O'Brien, supérieur hiérarchique de Matt Pottinger, envisageait lui aussi de démissionner, ont dit des sources à Reuters, tout comme le secrétaire général adjoint de la Maison Blanche Chris Liddell.

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine