CARTOONING FOR PEACE

L'actu en dessin : les mouvances anti-vaccins gagnent du terrain à l'heure du Covid-19

Le dessinateur suisse Herrmann revient sur les mouvements anti-vaccins et complotiste aux États-Unis.
Le dessinateur suisse Herrmann revient sur les mouvements anti-vaccins et complotiste aux États-Unis. © Herrmann, Cartooning for Peace

Les mouvements anti-vaccins et complotiste ont inspiré les dessinateurs de Cartooning for Peace cette semaine, surtout après l'attaque sur le Capitole par des partisans de Donald Trump survenue le 6 janvier 2020. Alors que ces mouvances semblent gagner du terrain en Europe, elles ont été visible avant tout aux États-Unis, propulsées notamment par des sympathisants de l'extrême-droite.

Publicité

Alors que le laboratoire Moderna a annoncé que son vaccin contre le Covid-19 serait efficace contre les variants britannique et sud-africain du Covid-19 et que ces derniers poussent les autorités mondiales à renforcer les mesures restrictives, des mouvements de révolte éclatent dans de nombreux pays.

Si certains, comme aux Pays-Bas, des émeutes demandaient la fin des mesures restrictives, ces initiatives sont parfois suscitées par des groupes anti-vaccins ou complotistes. Ces derniers gagnent du terrain en Europe, après les États-Unis, où ces mouvements ont gagné de l'ampleur, notamment du côté des sympathisants d'extrême-droite et des partisans de Donald Trump.

Le dessinateur suisse Herrmann a décidé de mettre cette frange de la population américaine en avant, notamment après l'invasion du Capitole à Washington par des partisans de Donald Trump, survenue le 6 janvier.

Cartooning for Peace est un réseau international de dessinateurs engagés à promouvoir, par l’universalité du dessin de presse, la liberté d’expression, les droits de l’Homme et le respect mutuel entre des populations de différentes cultures ou croyances.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine