Les États-Unis favorables à une levée des brevets sur les vaccins contre le Covid-19

Une femme se fait vacciner dans un centre de vaccination contre le Covid-19 en Malaisie, le 5 mai 2021.
Une femme se fait vacciner dans un centre de vaccination contre le Covid-19 en Malaisie, le 5 mai 2021. © Lim Huey Teng, Reuters

Alors que l'Inde, l'Afrique du Sud et une centaine de pays réclament la levée des brevets sur les vaccins contre le Covid-19, les États-Unis se sont dits favorables, mercredi, à cette levée des protections de propriété intellectuelle. Si l'UE est "prête à en discuter", des pays comme la France, et les laboratoires pharmaceutiques, y restent farouchement opposés. 

Publicité

Les États-Unis sont favorables à la levée des protections de propriété intellectuelle pour les vaccins contre le Covid-19, afin d'accélérer la production et la distribution des précieux sérums dans le monde, a annoncé mercredi 5 mai, l'administration Biden.

"Il s'agit d'une crise sanitaire mondiale, et les circonstances extraordinaires de la pandémie de Covid-19 appellent à des mesures extraordinaires", a déclaré la représentante américaine au Commerce, Katherine Tai, dans un communiqué. 

"L'administration croit fermement aux protections de la propriété intellectuelle, mais pour mettre fin à cette pandémie, elle soutient la levée de ces protections pour les vaccins contre le Covid-19", a-t-elle ajouté, précisant que Washington participait "activement" aux négociations menées à l'OMC pour permettre la levée de ces brevets.

Le patron de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a salué la décision de Washington. "Je félicite les États-Unis pour cette décision historique en faveur de l'équité vaccinale, donnant la priorité au bien-être de tous, partout, en cette période cruciale. Maintenant, avançons tous ensemble rapidement, solidairement, pour bâtir sur l'ingéniosité et l'engagement des scientifiques qui ont produit les vaccins Covid-19 qui sauvent des vies", a-t-il tweeté.

"L'UE est également prête à discuter de toute proposition qui réponde à la crise de manière efficace et pragmatique", a assuré de son côté la présidente de la Commission européenne, Ursula Von Der Leyen, jeudi lors d'un discours devant l'Institut universitaire européen de Florence.

"C'est pourquoi nous sommes prêts à discuter de la manière dont la proposition américaine d'une levée des protections de la propriété intellectuelle pour les vaccins anti-COVID pourrait contribuer à réaliser cet objectif", a-t-elle dit.

La France plaide pour des dons

La levée temporaire des brevets sur les vaccins est notamment réclamée par l'Inde et l'Afrique du Sud pour pouvoir accélérer la production mais certains pays, dont la France, y sont opposés.

Paris plaide plutôt pour des dons en faveur des pays démunis. Les puissants laboratoires pharmaceutiques, quant à eux, sont globalement opposés à la suspension de leur brevet, arguant que cela dissuade la recherche coûteuse.

La Fédération internationale de l’industrie pharmaceutique (IFPMA) n'a d'ailleurs pas tardé à réagir mercredi, qualifiant la décision américaine de "décevante". "Nous sommes totalement en phase avec l’objectif que les vaccins anti-Covid 19 soient rapidement et équitablement partagés dans le monde. Mais comme nous n’avons de cesse de le dire, une suspension est la réponse simple mais fausse à un problème complexe", indique le lobby pharmaceutique dans un communiqué.

Dans ce contexte, Katherine Tai reconnaît que les tractations à l'Organisation mondiale du commerce "prendront du temps, étant donné la nature consensuelle de l'institution et la complexité des questions en jeu". "Le but (...) est de fournir le plus de vaccins sûrs et efficaces au plus grand nombre de personnes le plus rapidement possible", a insisté Katherine Tai, alors que la pandémie fait rage notamment en Inde.

"L'administration continuera d'intensifier ses efforts, en collaboration avec le secteur privé et tous les partenaires potentiels, pour étendre la fabrication et la distribution de vaccins", a également commenté l'ambassadrice. 

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Emportez l'actualité internationale partout avec vous ! Téléchargez l'application France 24