Accéder au contenu principal
L'Entretien

"Des patients guéris ont à nouveau été testés positifs au Covid-19", dit la cheffe de la diplomatie sud-coréenne

Kang Kyung-wha, la chef de la diplomatie sud-coréenne, sur France 24 lundi 13 avril 2020.
Kang Kyung-wha, la chef de la diplomatie sud-coréenne, sur France 24 lundi 13 avril 2020. © FRANCE 24

Dans un entretien accordé à France 24 depuis Séoul, la cheffe de la diplomatie sud-coréenne Kang Kyung-wha, revient sur la gestion de la pandémie de coronavirus en Corée du Sud, qui a permis de rapidement maîtriser sa propagation. Elle annonce aussi que des patients guéris du Covid-19 ont à nouveau été testés positifs quelques jours plus tard, et confirme que son pays s’apprête à expédier 600 000 kits de tests de dépistage aux États-Unis.

Publicité

En Corée du Sud, le nombre de cas de coronavirus est désormais "stabilisé", annonce sur France 24 la ministre des Affaires étrangères Sud-coréenne, Kang Kyung-wha. Elle explique que son gouvernement a agi "vite et de façon préventive" dans sa lutte contre la pandémie, rapidement maîtrisée dans le pays.

En février 2020, la Corée du Sud était en effet le deuxième pays le plus touché par le Covid-19, après la Chine, mais elle a su endiguer la propagation du virus sans imposer un confinement général de sa population et au travers, notamment, d'une campagne de dépistage massive. Au total, le pays a enregistré à peine plus de 200 décès depuis le début de l’épidémie et un peu plus de 10 500 cas de personnes infectées.

>> A lire : "La gestion du coronavirus par la Corée du sud, un exemple à suivre ?"

Pour la cheffe de la diplomatie sud-coréenne, la recette du succès repose essentiellement sur trois paramètres : "Une solide campagne de dépistage, un vigoureux traçage du virus, et le traitement rapide des patients".

"Nous ne connaissons pas tout de ce virus"

Dans cet entretien, la cheffe de la diplomatie sud-coréenne annonce, par ailleurs, que des patients considérés comme "complètement guéris" du Covid-19 ont à nouveau été "testés positifs quelques jours plus tard", soulignant que la nature du virus n’est, à ce jour, pas entièrement connue. "Nous ne connaissons pas tout de ce virus".

La diplomate met également en garde contre les affirmations de Pyongyang, qui martèle qu’aucun cas n’a été détecté en Corée du Nord. Elle assure que son gouvernement suit la situation "de très près" et que Séoul a proposé une coopération en matière de santé à son voisin du Nord, mais n’a, pour l’heure, "pas reçu de réponse positive".

Quelque 600 000 tests de dépistage expédiés aux États-Unis

Kang Kyung-wha salue aussi le rôle de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qu’elle estime "très coopérative et serviable" pendant la crise, balayant les critiques formulées par Donald Trump.

Enfin, Kang Kyung-wha confirme qu’en réponse à une requête du président américain, des entreprises sud-coréennes vont expédier mardi aux États-Unis quelque 600 000 kits de tests de dépistage, afin d’aider Washington à lutter contre la pandémie qui se propage à grande vitesse dans le pays.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.