Billet retour

70 ans après la guerre de Corée, des corps d'anciens combattants enfin retrouvés

Billet Retour
Billet Retour © FRANCE 24

Sept décennies après la fin de la guerre de Corée, Séoul s’est lancé dans un minutieux travail de fouilles et d'identification des corps des soldats tombés au combat et toujours portés disparus. Nos reporters ont assisté à ce programme de recherches inédit, qui a pu se développer à la frontière entre les deux Corées grâce à un accord conclu avec Pyongyang, il y a deux ans.

Publicité

"Find my hero". C'est le nom de la campagne lancée par la Corée du Sud pour inciter des familles de descendants à partager leur ADN, afin d'identifier les restes des anciens combattants de la guerre de Corée (1950-1953). 

Ce conflit, l'un des derniers vestiges de la Guerre froide, peut paraître lointain. Mais pour des millions de Coréens, au Nord comme au Sud, il est encore vivace. Parce que les deux Corées sont toujours techniquement en guerre - seul un armistice a été signé en 1953 -, mais aussi parce que les dépouilles de 130 000 soldats, Coréens et étrangers, ont été abandonnés à la fin du conflit. Les familles étaient sans nouvelles. 

Aujourd'hui, les choses sont en train de changer. Grâce aux progrès de la recherche ADN, puis à un accord entre les deux Corées conclu en 2018, des fouilles dans la zone frontalière, la DMZ, ont pu être engagées. Séoul a décidé d'investir beaucoup d'argent et de temps dans l'identification de ces "fantômes de la guerre". Chaque année, 100 000 soldats sud-coréens sont mobilisés pour les fouilles. 

>> A voir : "La DMZ, ligne de fracture coréenne"

Mémoire de guerre

Un travail de fourmi quasi impossible : il faut remuer, creuser la terre dans des forêts immenses pour espérer retrouver des restes de soldats disparus il y a sept décennies... Puis, dans des laboratoires, des scientifiques tentent de recouper ces restes avec l'ADN de descendants.

Un projet titanesque qui revêt une importance capitale pour de nombreuses familles sud-coréennes. Lorsque, enfin, ils peuvent enterrer leurs morts, l'émotion est palpable. En Corée du Sud, 40 000 personnes ont déjà participé à cette campagne et effectué des relevés génétiques. L'espoir est grand, mais les heureux élus sont rares. Nos reporters les ont rencontrés. 

Le caractère international de ce conflit est aussi méconnu. Sud-Coréens, Nord-coréens, mais aussi Chinois, Américains ou Français… au total une vingtaine de pays ont participé à la guerre de Corée. Peu de personnes savent que sept soldats français sont encore portés disparus. Ce conflit ravageur a causé près de 3 millions de morts et abouti en 1953 à la partition de la péninsule en deux États. Une division plus que jamais d'actualité

>> À lire : "La Corée du Nord restitue les dépouilles de soldats américains morts lors de la guerre de Corée"

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine