Covid-19 : la Chine lance "un passeport santé" numérique

Le nouveau passeport de santé numérique, consultable sur un smartphone, permet de vérifier rapidement les informations sanitaires du passager.
Le nouveau passeport de santé numérique, consultable sur un smartphone, permet de vérifier rapidement les informations sanitaires du passager. © Nicolas Asfouri, AFP

Pékin a lancé, lundi, pour ses citoyens un passeport numérique qui leur permettra de prouver leur statut sanitaire lors d'un voyage vers ou depuis l'étranger et pourrait contribuer à une ouverture accrue des frontières chinoises. Un système similaire sera  présenté par la Commission européenne courant mars.

Publicité

La Chine a mis à disposition, lundi 8 mars, un passeport numérique certifiant le statut sanitaire des voyageurs, une initiative à l'étude aux États-Unis ainsi qu'en Europe.

En Chine, le "certificat de santé pour les voyages internationaux" - application pour smartphone qui affiche et authentifie les données sanitaires des passagers - pourrait contribuer à une ouverture accrue des frontières.

Pour l'instant, l'application n'est pas obligatoire et est réservée aux Chinois.

Le chef de la diplomatie chinoise, Wang Yi, a déclaré que l'objectif du certificat était de parvenir à une vérification des informations sur les tests et la vaccination, et de contribuer à une interaction sûre et méthodique des personnes.

Facilité les voyages transfrontaliers

Il n'a pas été possible de savoir dans l'immédiat dans quels pays la Chine envisageait de faire reconnaître son certificat et Pékin n'a pas encore annoncé d'assouplissement des restrictions de quarantaine pour les personnes vaccinées arrivant en Chine.

Les autorités sanitaires étudient notamment la question de savoir si les voyageurs vaccinés qui se rendent sur son territoire peuvent être exemptés des 14 jours de quarantaine, a rapportait, mardi, le quotidien Global Times, citant une personne proche du dossier.

Les États-Unis et le Royaume-Uni envisagent de lancer des systèmes similaires. Dans l'Union européenne, l'idée d'un "passeport vert" sera présentée par la Commission européenne le 17 mars.

Avec Reuters et AFP

 

   

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine