Chine : la croissance démographique au plus bas depuis la politique de l'enfant unique

Des passants à Shanghaï, le 10 mai 2021.
Des passants à Shanghaï, le 10 mai 2021. © Aly Song, Reuters

Selon les chiffres du recensement chinois de 2020, publiés mardi, la Chine compte 1,41 milliards d'habitants, soit une hausse de 5,38 % de la population en 10 ans, une croissance au plus bas depuis la mise en place de la politique de l'enfant unique à la fin des années 1970.

Publicité

La croissance de la population en Chine au cours de la dernière décennie a chuté pour atteindre son niveau le plus bas depuis l'application de la politique de l'enfant unique à la fin des années 1970, ce qui renforce la pression sur Pékin pour inciter les couples à avoir plus d'enfants et éviter un déclin irréversible.

La population de la Chine continentale a augmenté de 5,38 % pour atteindre 1,41 milliard d'habitants, selon les résultats du recensement officiel de 2020, publié mardi. Ce chiffre était de 1,34 milliard lors du recensement de 2010.

Ce chiffre signifie également que la Chine a manqué de peu l'objectif qu'elle s'était fixé en 2016 de porter sa population à environ 1,42 milliard d'habitants d'ici 2020.

>> À lire : La Chine sur une dangereuse pente démographique

Ces derniers mois, les médias d'État chinois se sont montrés de plus en plus pessimistes quant aux perspectives, affirmant que la population pourrait commencer à diminuer au cours des prochaines années. Les Nations unies prévoient que le nombre de personnes vivant en Chine continentale atteindra un pic en 2030 avant de décliner.

En 2016, la Chine a remplacé sa politique de l'enfant unique - imposée à la fin des années 1970 pour mettre fin à une explosion démographique à l'époque - par une limite de deux enfants.

Baisse du taux de natalité

Malgré cela, depuis 2017, le taux de natalité est en baisse régulière. Il est tombé en 2019 à 10,48 pour 1 000 habitants, soit son niveau le plus faible depuis la fondation de la Chine communiste en 1949.

Les raisons de la baisse de la natalité sont multiples : baisse du nombre de mariages, coût du logement et de l'éducation, fertilité plus tardive pour les femmes qui privilégient davantage leur carrière...

Des démographes ont mis le pays en garde contre une évolution à la japonaise ou à la sud-coréenne, avec une baisse de la population et un excès de personnes âgées par rapport aux jeunes et aux actifs.

En mars, le Parlement a adopté un projet de relèvement progressif de l'âge de la retraite au cours des cinq prochaines années, au grand dam d'une bonne partie de l'opinion publique. 

Avec Reuters et AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Emportez l'actualité internationale partout avec vous ! Téléchargez l'application France 24