Un œil sur les médias

Un film dénonçant la sexualisation des petites filles… taxé de "pédopornographie"

© DR

"Mignonnes", le film de Maïmouna Doucouré, raconte l’histoire d'une Parisienne de 11 ans, tiraillée entre les règles très conservatrices de sa famille sénégalaise et la dictature de l'apparence sur les réseaux sociaux. Un film qui, à travers la danse, dénonce la sexualisation des petites filles. Mais certains conservateurs américains ont fait un contre-sens et s’insurgent contre l'opus. Des internautes résilient leur abonnement à Netflix qui diffuse "Mignonnes" aux États-Unis, tandis que le hashtag #CancelNetflix était parmi les plus populaires ce vendredi sur les réseaux.

Publicité

Toujours aux États-Unis, les géants du web prennent des mesures pour lutter contre la désinformation dans le cadre de l’élection présidentielle américaine de novembre.

En France, des internautes se moquent du discours du Premier ministre Jean Castex à propos de la crise sanitaire. Pour eux, les annonces sont anecdotiques et décevantes.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine