Aux côtés des poilus dans l'enfer de Verdun

Un grenadier dans une tranchée française sur le champ de bataille de Verdun en 1916. Collections BDIC/Fonds Valois

Depuis 100 ans, le nom de Verdun est synonyme d'enfer. Pendant 300 jours et 300 nuits, des centaines de milliers d'hommes y ont combattu dans des tranchées boueuses, sous des déluges d'obus. Les archives photographiques de la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC) témoignent des souffrances quotidiennes des poilus pendant cette bataille. En 10 mois, 163 000 hommes ont perdu la vie dans cette région vallonnée du nord-est de la France. Quelque 216 000 soldats y ont été blessés.

Publicité