En images : favoris, outsiders, promus… la Ligue 1 reprend ses droits

Après une pause estivale largement consacrée à la Coupe du monde de football, la Ligue 1 reprend ses droits, vendredi 10 août. Voici, en 20 photos, les protagonistes majeurs de cette édition 2018-19.

Amiens SC

Le miracle peut-il se produire une seconde fois ? Plus petit budget de L1 l’an passé, le club nordiste a terminé à une improbable treizième place. Le plus dur commence désormais avec cette deuxième saison de rang parmi l’élite.

SCO d’Angers

Opération maintien au minimum pour le SCO, qui entame sa quatrième saison d’affilée au sein de l’élite. L’an passé, les Angevins avaient vécu une belle saison, mais la suivante s’annonce beaucoup plus compliquée avec le départ de leur buteur Karl Toko Ekambi (17 buts).

FC Girondins de Bordeaux

Après un début de saison raté, Bordeaux a carburé en 2018 pour arracher l’Europe. Ambitions similaires cette saison, même si le club, en passe d’être vendu, n’a pas vraiment débuté son mercato. Et son entraîneur, Gustavo Poyet, ne fait pas non plus l’unanimité en interne.

SM Caen

Nouveau président, nouvel entraîneur, effectif chamboulé… c’est la saison de tous les dangers pour le SM Caen, qui visera un cinquième maintien de rang en Ligue 1. En 2017 et en 2018, les Normands l’avaient arraché lors de l’ultime journée.

Dijon FCO

Belle surprise de la saison passée – une 11e place décrochée avec des ambitions dans le jeu – Dijon visera une nouvelle fois le milieu de tableau. Avec un effectif peu chamboulé, et l’arrivée de l’inconnue Yoann Gourcuff, c’est totalement jouable.

En Avant de Guingamp

Du côté du Roudourou, peu de mouvements après une saison convaincante achevée à la 12e place. Jimmy Briand – remplacé par Nolan Roux – et Clément Grenier ont tout de même quitté le navire mené par Antoine Kombouaré.

Lille OSC

Après un exercice 2017-18 cauchemardesque, le LOSC a sauvé sa place en L1 et redressé la barre financièrement. Cette saison, les Dogues visent la première moitié de classement. Leur recrue phare ? L’ex-Marseillais Loïc Rémy.

Olympique Lyonnais

Qualifié directement pour la Ligue des champions, l’OL lutte pour conserver ses cadres, courtisés par les cadors européens. S’il parvient à limiter la casse, il sera à n’en pas douter un candidat très sérieux au podium.

Olympique de Marseille

Finaliste européen et 4e de L1, l’OM a connu de nombreux plaisirs frustrés la saison passée. Malgré un mercato qui peine à décoller, les Phocéens visent ouvertement le podium en L1. Avec, comme l’OL, les coupes dans un coin de la tête.

AS Monaco FC

Balayée 4-0 par le PSG lors du Trophée des champions, l’AS Monaco sait déjà qu’il sera difficile d’aller chercher le titre cette saison. Pour les Monégasques, l’objectif sera le même que depuis cinq ans : une place sur le podium et la qualification en C1.

Montpellier HSC

Porté l’an passé par une base défensive solide, Montpellier a failli accrocher l’Europe l’an passé, avant de conclure l’exercice dans le ventre mou du championnat (10e). L’ambition du président Nicollin, qui a recruté Delort en attaque, est simple : faire mieux cette saison.

FC Nantes

Particulièrement actif sur le marché des transferts avec cinq recrues – dont les très intéressants Waris et Boschilia – Nantes a tout du pari avisé en ce début de saison. Neuvièmes l’an passé, les Nantais pourraient bien s’inviter dans le top 6 au printemps 2019.

OGC Nice

Handicapé par un mercato suspendu à l’avenir de son attaquant Mario Balotelli, Nice navigue un peu à vue. L’attraction, côté azuréen, se situera sur le banc avec la première en L1 de Patrick Vieira, qui tentera de faire mieux que la 8e place de l’an passé.

Nîmes Olympique

Après 25 ans d’absence, Nîmes et son bouillant public – déjà plus 10 000 abonnés – retrouvent la L1. Sans surprise, l’objectif des Crocodiles sera d’aller chercher un difficile maintien au sein de l’élite.

Paris Saint-Germain

Neymar, Mbappé, Cavani… mercato actif ou pas, le PSG et ses stars seront une nouvelle fois favoris de la Ligue 1 et des Coupes nationales. Pour Paris, le véritable objectif sera surtout de briller en Ligue des champions. Le reste, c’est tarif minimum.

Stade de Reims

Champion en titre de L2 et donc promu après deux années d’absence, le Stade de Reims sait que son retour dans l’élite ne sera pas de tout repos, d’autant que son meilleur buteur Jordan Siebatcheu a filé à Rennes. Objectif maintien pour les Champenois.

Stade Rennais FC

Cinquième la saison dernière et qualifié pour la Ligue Europa, le Stade Rennais s’appuiera sur un groupe globalement préservé, malgré le départ de Wahbi Khazri. Les Bretons, qui ont signé Clément Grenier au milieu, seront à nouveau candidat à l’Europe.

AS Saint-Étienne

Objectif Ligue Europa pour les Stéphanois, qui comptent surfer sur la dynamique enclenchée en 2018 pour soigner leur début de saison. L’an passé, les joueurs entraînés par Jean-Louis Gasset avaient plombé leur exercice en passant à côté de la reprise.

RC Strasbourg Alsace

Promu l’an passé et sauvé lors de la 37e journée, Strasbourg a validé en 2018 son incroyable retour au premier plan (quatre montées en cinq ans). En 2018-19, les hommes de Thierry Laurey voudront faire aussi bien, et si possible un peu plus tôt dans la saison.

Toulouse FC

Plus vraiment candidat à l’Europe depuis le début de la décennie, le Téfécé reste toutefois bien installé en Ligue 1, où il débutera sa 16e saison de rang. Sauvés à l’issue d’un barrage compliqué l’an passé, ils viseront plus de tranquillité en 2019. Objectif milieu de tableau, en somme.