En images : après le tsunami, l'île des Célèbes ravagée

L’île des Célèbes en Indonésie a été frappée, vendredi 28 septembre, par un tremblement de terre suivi d’un tsunami qui ont fait près d’un millier de morts et de très nombreux blessés. Les dégâts matériels sont également considérables.

Les autorités indonésiennes ignorent encore l'ampleur des destructions causées par le tremblement de terre survenu vendredi. Les opérations de secours ne sont pas encore parvenues à se rendre dans trois zones affectées par le tsunami.

Le tremblement de terre de vendredi, d’une magnitude de 7,5 sur l’échelle de Richter, a provoqué des vagues mesurant jusqu’à 6 mètres et qui ont balayé les habitations de l’île indonésienne.

La catastrophe naturelle a sérieusement endommagé d’importantes infrastructures comme les ports, les quais ou les ponts de l’île.

Les autorités indonésiennes ont annoncé, dimanche 30 septembre, qu’elles allaient procéder à des enterrements de masse pour prévenir les risques sanitaires.

Alors que les survivants peinent à retrouver leurs effets personnels, certains témoignages font état de quelques pillages.

Le bilan officiel mais toujours provisoire, dimanche 30 septembre, était de 832 morts. Les autorités craignent que ce bilan s’alourdisse encore davantage.

On estime que plus de 16 000 personnes ont été déplacées par la catastrophe.

Alors que les survivants cherchent désespérément à retrouver leurs proches, beaucoup sont également en deuil.

La première secousse sismique a frappé l’île des Célèbes alors que la prière du vendredi soir allait démarrer en Indonésie, le plus grand pays musulman du monde.

Un système d’alarme, mis en place après le terrible tsunami de 2004 qui avait fait 13 000 victimes dans 13 pays, ne s’est pas déclenché. L'institut météorologique et de géophysique indonésien, le BMKG, a lancé une alerte au tsunami et l'a levée 34 minutes plus tard. Beaucoup le lui reprochent, alors que les autorités assurent que les vagues ont déferlé avant la levée de l'alerte.