Cités millénaires : un voyage virtuel de Palmyre à Mossoul à l'Institut du monde arabe

Un champ de ruines à perte de vue projeté sur un mur, sur lequel colonnes et façades se redressent, restituant un brillant passé ravagé par les conflits : par le miracle de la 3D, de Mossoul à Alep, les cités millénaires ressuscitent grâce à une exposition virtuelle à l'Institut du monde arabe (IMA) à Paris.

Vue de Mossoul ouest, depuis l’église Notre-Dame de l’Heure, Irak.

Dans chacun des trois vastes espaces qui structurent l’exposition, le visiteur retrouvera une projection géante révélant l’état actuel du site et remontera le temps grâce à la suggestion en images virtuelles de la forme originale d’édifices emblématiques, comme ici dans la ville de Mossoul en Irak.

Église Notre-Dame de l’Heure, Mossoul, Irak, février 2018.

Un premier focus rappelle que Mossoul est par essence une ville multiconfessionnelle, et que cette diversité est l’une des plus grandes victimes des événements récents : l’église Notre-Dame de l’Heure, l’ancien quartier juif et un temple yazidi sont présentés.

Temple de Bêl après destruction, Palmyre, Syrie, avril 2016.

Prise de guerre de l’organisation État Islamique, les pertes qu’on dénombre à Palmyre, en Syrie, sont un désastre pour le patrimoine mondial de l’humanité. Ses édifices les plus emblématiques comme le temple de Bêl et le temple de Baalshamîn ont été détruits avec fracas.

Vue aérienne du marché de Leptis Magna, Libye.

Leptis Magna est le seul des sites du parcours n’ayant pas subi de destructions malgré le conflit en Libye. Menacé par les pillages, l’abandon et l’avancée de la mer, c’est à un autre type de danger que le public est sensibilisé. Pour autant, l’immense site a gardé toute sa superbe.

Vue aérienne du théâtre de Leptis Magna, Libye, avril 2018.

Les images prises en avril 2018 permettent une véritable déambulation au milieu de cette cité millénaire. Peu connue du grand public, cette ville romaine est parmi les mieux conservées au monde, et concentre toutes les architectures emblématiques de cet empire : temples, basiliques, forum, théâtre, amphithéâtre, thermes…

La scène du théâtre décorée de la statue d’un des Dioscures [enfants de Zeus], Leptis Magna, Libye, 2001.

Avec "Cités millénaires", l’IMA a fait le choix d’offrir à ses visiteurs une expérience singulière, intégralement virtuelle. Les voici transportés à la fois dans l’espace, en des lieux difficiles d’accès ou inaccessibles, et dans le temps. Elle est ouverte jusqu'au 10 février.