Accéder au contenu principal

En images : désolation en Floride après le passage de l'ouragan Michael

L'ouragan Michael s'est fracassé mercredi sur la Floride avec des pointes à 250 km/h. À Panama City, sur le littoral, un mur d'eau et des vents puissants se sont déchaînés sur cette station balnéaire pendant presque trois heures, dispersant des débris.
L'ouragan Michael s'est fracassé mercredi sur la Floride avec des pointes à 250 km/h. À Panama City, sur le littoral, un mur d'eau et des vents puissants se sont déchaînés sur cette station balnéaire pendant presque trois heures, dispersant des débris. Brendan Smialowski, AFP

Avec des vents d'une violence inouïe, provoquant d'importantes destructions, l'ouragan Michael a frappé de plein fouet le nord-ouest de la Floride, mercredi 11 octobre. Selon un bilan provisoire, une personne est morte et les dégâts sont considérables.

PUBLICITÉ
Un homme a été tué suite à l'effondrement d'un arbre sur sa maison en Floride, État qui avait été déjà durement touché par l'ouragan Irma, il y a un an. Mark Wallheiser, Getty Images North America, AFP

Selon les services d'urgence, quelque 192 000 foyers en Floride n'avaient plus de courant. Les autorités ont été contraintes mercredi de faire évacuer plus de 2 millions de personnes. Mark Wallheiser, Getty Images North America, AFP

L'ouragan, qui poursuit sa course dévastatrice vers la Géorgie, a été rétrogradé mercredi soir au niveau 1 sur l'échelle de Saffir-Simpson qui en compte cinq, a annoncé le centre américain des ouragans (NHC), après avoir atteint la catégorie 4, celle de phénomène cyclonique extrême. Mark Wallheiser, Getty Images North America, AFP

Donald Trump a approuvé mardi l'état d'urgence dans 35 comtés de Floride, permettant le déblocage de moyens matériels supplémentaires. "Je me rendrai très très rapidement en Floride", a-t-il déclaré. "Je leur souhaite le meilleur". Brendan Smialowski, AFP

Des dizaines de refuges ont été ouverts pour accueillir les milliers d'habitants ayant fui avant l'arrivée de l'ouragan, attendant parfois simplement allongés sur le sol. Brendan Smialowski, AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.