En images : une longue tradition de protestation chez les sportifs américains

Le champion de boxe Mohammed Ali, le 27 octobre 1974, quelques jours avant son combat contre George Foreman à Kinshasa. © AFP

Depuis la mort de George Floyd et les tirs de policiers sur Jacob Blake, de nombreux sportifs américains, dont notamment les stars de la NBA, sont montés en première ligne pour protester contre les violences à l'encontre des Afro-Américains. Ce phénomène n'est pas nouveau. De Jesse Owens à Munich en 1936, aux Milwaukee Bucks en août 2020, en passant par Mohamed Ali en 1967 et Tommie Smith et son poing levé en 1968 à Mexico, les athlètes américains s'insurgent depuis longtemps contre les injustices raciales dans leur pays.

Publicité