Accéder au contenu principal
Billet retour

Timisoara, locomotive de l'économie roumaine et berceau de la révolution de 1989

La ville de Timisoara, en Roumanie.
La ville de Timisoara, en Roumanie. France 24

Nos reporters sont retournés dans la ville de Timisoara, berceau de la révolution roumaine de décembre 1989 qui a fait tomber le dictateur Nicolae Ceausescu. Si aujourd'hui, la Roumanie reste le pays le plus pauvre de l'Union européenne, la ville cosmopolite de Timisoara connaît un boom économique et sera capitale européenne de la culture en 2021.

Publicité

À Timisoara, dans l'ouest de la Roumanie, nos reporters ont rencontré ceux qui ont participé au soulèvement de décembre 1989 qui a renversé le régime communiste de Ceausescu, dans le sillage de la chute du mur de Berlin. Trente ans après, ils gardent le souvenir d'une révolution inachevée.

>> À voir : "En Roumanie, le ras-le-bol contre la corruption domine la présidentielle"

>> À voir dans Ici l'Europe : "Trente ans après la chute du mur de Berlin, l'Europe toujours coupée en deux ?"

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.